Le Coran

Magnifiques invocations tirées du Coran et de la Sounnah


Louange à Allah, que la prière et le salut soient sur son prophète Mohamed sur sa famille et sur tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la résurrection.


1. En allant à la mosquée

“Ô Seigneur ! Mets dans mon cœur de la lumière, dans ma langue de la lumière, dans mon ouïe de la lumière, dans ma vue de la lumière, au-dessus de moi de la lumière, au-dessous de moi de la lumière, à ma droite de la lumière, à ma gauche de la lumière, devant moi de la lumière, derrière moi de la lumière et mets dans mon âme de la lumière, intensifie-moi cette lumière, agrandis-moi cette lumière, procure-moi de la lumière, fais de moi une lumière. Ô Seigneur ! Donne-moi de la lumière, mets dans mes nerfs de la lumière, dans ma chair de la lumière, dans mon sang de la lumière, dans mes cheveux de la lumière et dans ma peau de la lumière.”

Allâhumma j’al fî qalbî nûra, wa fî lisânî nûra, wa fî sam’î nûra, wa fî basarî nûra, wa min fawqî nûra, wa min tahtî nûra, wa han yamînî nûra, wa han shimâlî nûra, wa min amâmî nûra, wa min khalfî nûra. Wa j’al fî nafsî nûra, wa ahzim lî nûra, wa hazzim lî nûra. Wa j’al lî nûra, wa j’alnî nûra. Allâhumma a’tinî nûra, wa j’al fî ‘asabî nûra, wa fî lahmî nûra, wa fî damî nûra, wa fî sha’rî nûra, wa fî basharî nûra. Allâhumma j’al lî nûran fî qabrî, wa nûran fî hizâmî. Wa zidnî nûra, wa zidnî nûra, wa zidnî nûra. Wa hab lî nûran ‘alâ nûr.

La citadelle du Musulman

2. Pour dissiper la tristesse et les soucis

A ce propos, Ibn Mas’oud nous rapporte que le prophète Mohammed a déclaré: 

Il ne se trouve aucune personne qui récite cette invocation sans que Dieu n’éloigne d’elle ses soucis et ses chagrins en les remplaçant par de la joie”.

O mon Seigneur! Je suis Ton esclave, le fils d’un esclave à Toi et le fils d’une esclave à Toi, certes oui mon front est dans Ta main, Ton arrêt sur moi est exécutoire et le destin que Tu m’as prescrit est bien juste, je Te demande par chacun de Tes noms que Tu T’es donnés, que Tu as révélés dans Ton Livre, ou que Tu as enseignés à l’une de Tes créatures, ou que Tu T’es réservés dans Ta science secrète, (Je Te demande) de faire en sorte que le Coran soit le printemps de mon coeur, la lumière de ma vue, la cause qui dissipe ma tristesse et qui éloigne mes soucis et mes chargins. Et il n’y a de puissance ni de force que par Dieu ».

Allâhomma innî ‘abdoka, wabno ‘abdika, wabnou amatika, nâçiyatï biyadika, mâdin fîya hokmoka, ‘adlon fiya qadâoka as-aloka bikollis-min Houwa laka, sammaïta bihi nafsaka, aw anzaltaho fî kitâbika aw ‘allamtaho ahadan min khalqika, awista’ tharta bihi fi ‘ilmil ghaibi ‘indika, an taj’ala al-Qor-âna rabî’a qalbî, wa noûra baçarî, wa Jalâa hoznî, wadhahâba hammî. Lâ hawla walâ qouwata illâ billâh.

La citadelle du Musulman

3. Après  la prière

“Il n’y a d’autre divinité qu’Allah Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange et Il est capable de toute chose. Il n’y a de puissance ni de force qu’en Allah. Nulle divinité sauf Allah et nous n’adorons que Lui, la grâce et la générosité sont à Lui. C’est à Lui que vont les belles formules de louange. Nulle divinité sauf Allah. Nous Lui vouons un culte exclusif en dépit de la haine des incrédules.”

Lâ ilâha illâ l-lâhu, wahdahu lâ sharîka lahu, lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu wa huwa calâ kulli shay’in qadîrun. Lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi. Lâ ilâha illâ l-lâhu, wa lâ na’budu illâ iyyâhu, lahu n-nicmatu wa lahu-l-fadlu wa lahu th-thanâ’u-l-hasanu. Lâ ilâha illâ l-lâhu, mukhlisîna lahu d-dîna wa law kariha-l-kâfirûn.

 La citadelle du Musulman

4. Pour entrer au Paradis

Le Prophete (saw) a dit: 

“Celui qui prononce cette invocation le soir avec conviction et meurt avant le lever du jour entrera au paradis de même que celui qui la prononce le jour et meurt avant le coucher du soleil”

(Rapporté Par Al Boukhari)

“Ô Seigneur ! Tu es mon Dieu. Il n’y a d’autre divinité que Toi. Tu m’as créé et je suis ton esclave, je me conforme autant que je peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi. Je me mets sous Ta protection contre le mal que j’ai commis. Je reconnais Ton bienfait à mon égard et je reconnais mon péché. Pardonne-moi car Il n’y a que Toi qui pardonne les péchés.”

Allâhumma anta rabbî, lâ ilâha illâ anta. Khalaqtanî wa anâ ‘abduka, wa anâ ‘alâ ‘ahdika wa wa’dika mâ stata’tu. A’ûdhu bika min sharri mâ sana’tu. Abû’u laka bi-ni’matika ‘alayya wa abû’u bi-dhanbî. Fa-ghfir lî fa-innahu lâ yaghfiru dh-dhunûba illâ ant.

La citadelle du Musulman

5. Du Qunut dans la prière du witr

“Ô Seigneur ! Guide-moi parmi ceux que Tu as guidés, accorde-moi le salut (ou la santé) parmi ceux auxquels Tu l’as accordé, prends-moi en charge parmi ceux que Tu as pris en charge, bénis ce que Tu m’as donné, épargne-moi le mal que Tu as décrété, car c’est Toi certes qui juge et on ne peut Te juger. Ne sera jamais humilié celui que Tu prends en charge (comme il ne sera jamais honoré celui que Tu as pris comme ennemi). Béni sois-Tu, ô Seigneur et sois exalté.”

Allâhumma hdinî fîman hadayta wa câfinî fîman câfayta, wa tawallanî fîman tawallayta, wa bârik lî fîmâ actayta, wa qinî sharra mâ qadayta. Fa-innaka taqdî wa lâ yuqdâ calayka. Innahu lâ yadhillu man wâlayta [wa lâ yacizzu man câdayta]. Tabârakata rabbanâ wa tacâlayta.

La citadelle du Musulman

6. Lorsque le Prophète ﷺ quittait une assemblée

Ibn Omar (ra) a dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) quittait rarement une assemblée sans prononcer devant ses compagnons ces invocations:

« Ô Allah ! Accorde-nous une part de Ta crainte telle qu’elle s’interpose entre nous et la désobéissance à Tes ordres. [Accorde-nous] une part de Ton obéissance telle qu’elle nous permette d’atteindre Ton paradis. [Accorde-nous] une part de certitude telle qu’elle nous permette de supporter plus aisément ce bas monde. Ô Allah ! Fais-nous profiter de notre ouïe, de notre vue et de notre force tant que nous serons en vie, et préserve ces sens jusqu’à notre mort. Venge-nous de ceux qui nous oppressent, en fais que les malheurs qui nous touchent n’influent pas notre religion. Fais que ce bas monde ne soit pas notre plus grand souci, ni le seul que nos connaissances embrassent, et n’accorde pas domination sur nous à qui n’éprouve aucune clémence à notre égard. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3502 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

Allāhumma-qsim lanā min khashyatika mā yaḥūlu, bainanā wa baina ma`āṣīka wa min ṭā`atika mā tuballighuna bihī jannatak, wa minal-yaqīni mā tuhawwinu bihī `alainā muṣībatid-dunyā, wa matti`na bi-asmā`inā wa abṣārina wa quwwatina mā aḥyaytanā, waj`alhul-wāritha minnā, waj`al tha’ranā `alā man ẓalamanā, wanṣurna `alā man `ādānā, wa lā taj`al muṣībatanā fī dīninā, wa lā taj`alid-dunyā akbara hamminā wa lā mablagha `ilminā, wa lā tusalliṭ `alainā man lā yarḥamunā


7. Une des invocations du Prophète ﷺ

« Ô Allah ! Aide-moi et n’aide personne contre moi. Accorde-moi la victoire et n’accorde à personne la victoire sur moi. Use de stratagèmes pour moi et non contre moi. Guide-moi et facilite-moi le chemin de la droiture. Accorde-moi le dessus sur quiconque transgresse mes droits.

Ô Allah! Fait que je Te sois reconnaissant, que je Te mentionne et Te craigne, que je Te sois obéissant et plein d’humilité pour Toi, que je Te sois déférent et revienne à Toi.

Ô Allah! Accepte mon repentir, pardonne mes péchés, exauce mes invocations, affermis mes arguments, guide mon cœur, corrige ma langue, et extirpe la malveillance de mon cœur. » 

Rapporté par Abu Dawud (1510) selon une chaîne de rapporteurs authentique d’aprés Ibn ‘Abbas.

Al-lâhumma a`innî wa lâ tu`in `alayya, wa-nsurnî wa lâ tansur `alayya, wa-mkur lî wa lâ tamkur `alayya, wa-hdinî wa yassir lî al-hudâ, wa-nsurnî `alâ man baghâ `alayya,

al-lâhumma j`alnî laka shakkârâ, laka dhakkârâ, laka mitwâ`â, ilayka mukhbitan, awwâhan munîbâ,

rabbi qbal tawbatî, wa-ghsil hawbatî, wa thabbit hujjatî, wa saddid lisânî, wa-slul sakhîmata sadrî


8. L’invocation du Prophète Soulayman dans la sourate Les Fourmis

«Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m’as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux».
Coran : sourate An-Naml – verset 19

Rabbi ‘Awzi`nī ‘An ‘Ashkura Ni`mataka Allatī ‘An`amta `Alayya Wa `Alá Wa Lidayya Wa ‘An ‘A`mala Şāliĥāan Tarđāhu Wa ‘Adkhilnī Biraĥmatika Fī `Ibādika Aş-Şāliĥīna


9. Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères…

«Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux».
Coran : sourate Al-Hasr -verset 10

Rabbanā Aghfir Lanā Wa Li’akhwāninā Al-Ladhīna Sabaqūnā Bil-‘Īmāni Wa Lā Taj`al Fī Qulūbinā Ghillāan Lilladhīna ‘Āmanū Rabbanā ‘Innaka Ra’ūfun Raĥīmun


10. Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs

« Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur ! »
Coran : sourate Al-Imran – verset 8

Rabbana la tuzigh quloobana ba’da ith hadaytana wahab lana min ladunka rahmatan innaka anta alwahhabu


Sur ce, Que la Paix de Dieu soit sur vous et vous accompagne partout où vous êtes.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer