Mes Lettres

Le mal est relatif, pas absolu


Louange à Allah, que la prière et le salut soient sur son prophète Mohamed sur sa famille et sur tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la résurrection.


Certes, celui qui se contente d’observer les choses en apparence verra ce que le virus Corona (COVID-19) cause de souffrances, d’incidents, de décès et ce qui en découle d’inconvénients (cessation de toutes les activités de la vie, isolement des gens confinés dans leurs maisons pour se protéger de cette maladie, etc.) et le verra inévitablement comme un mal. Sauf que le mal est relatif, pas absolu. Car si nous examinons la situation d’un autre point de vue, nous découvrons que, depuis le début de la période où le virus a commencé à se propager, l’indice de pollution est descendu au plus bas niveau. Ce fait a été constaté aux quatre coins du monde, suite à l’arrêt d’activité des avions et des automobiles.

En effet, cet arrêt soudain a conduit à la diminution de l’émission de ce qui provoque la pollution et nuit à l’environnement. C’est comme si le globe terrestre et l’environnement entraient dans une phase de guérison tandis que le virus Corona (COVID-19) se répandait. Il faut donc absolument que l’humanité observe, réfléchisse et reconsidère les affaires relatives à sa vie.

Cette situation a réuni les familles à l’intérieur des maisons, tout comme elle leur a rappelé les bienfaits de Dieu à leur égard ainsi que les manquements dont les gens font preuve lorsqu’il s’agit de louer et remercier le Seigneur des mondes. L’être humain ne reconnaît la valeur de la Grâce qu’après l’avoir perdue. De même, les gens ont plus que jamais commencé à saisir l’importance de l’hygiène et de la nécessité de suivre de sérieuses méthodes de prévention. Ils ont aussi pris conscience du fait que l’utilisation excessive de désinfectants était nocive et qu’il fallait se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. Qui aurait pu imaginer tout ça ?

Il n’y pas l’ombre d’un doute que cet événement de taille a restitué l’ordre des priorités de la vie. Tout comme il a montré la vulnérabilité de l’homme, sa fragilité et sa puissance mensongère en le mettant face à ses tentatives désespérées de vaincre ce microbe. Cette prétendue puissance a été détruite par un virus qu’on ne peut même pas voir à l’œil nu ! Cet événement a brisé l’orgueil de ceux qui, pensant l’humanité arrivée au plus haut degré de la science pure, étaient devenus semblables aux divinités et croyaient que, de ce fait, ils pouvaient se passer de la religion et du Créateur.

Cette maladie décime les petits comme les grands, les faibles et les forts, les pauvres aussi bien que les riches, les hommes simples et les rois sans distinction aucune. Il nous est même parvenu que de nombreuses personnes riches avaient fui vers des refuges ou autres palais isolés afin de tenter de ne pas être touchées par les souffrances que cette maladie engendre. Oui, ceux-là même qui n’accordaient aucune importance à la majeure partie des épidémies parce qu’ils pensaient pouvoir s’en préserver en achetant des médicaments ! Le problème maintenant, pour les riches, c’est que bien que l’argent soit disponible, ce n’est pas le cas du traitement. Et c’est comme si le virus était venu rétablir la justice entre les gens, il ne fait ni la différence entre le fort et le faible, ni la différence entre le riche et le pauvre.

Et il est aussi surprenant de voir que l’humanité toute entière s’est unie, pour la première fois de l’histoire, afin de faire face à ce microbe.
Tout ce que Allah fait, est toujours bon.. ne l’oublions jamais.. Derrière chaque épreuve de notre Vie, il y a un bien pour nous ici bas comme dans l’au-delà….


Sur ce, Que la Paix de Dieu soit sur vous et vous accompagne partout où vous êtes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer