Le Jeûne (Ramadan)

Mieux Préparer Ramadan


Présenté par : Yasmina Has Touré & Tincho Konaté


SOMMAIRE

Introduction

I- Comprendre le sens de Ramadan et ses mérites 

  1. L’avènement du mois de Ramadan
  2.  Les bienfaits du jeûne de Ramadan
  3.  Les mérites du mois de Ramadan

II- Préparer son mois de jeûne

  1. Le mois de Cha’ban
  2. Faire du’â pour pouvoir jeûner Ramadan
  3. Renouveler son intention
  4. Multiplier les demandes de pardon (Le repentir)
  5. La bonne opinion de Allah
  6. Préparer un programme spirituel
  7. Eprouver de la joie à l’approche de ce mois important
  8. S’instruire pour connaitre les dispositions qui régissent le jeûne et le mérite du Ramadan

CONCLUSION


INTRODUCTION

Ramadan est à nos portes si bien qu’il est important de s’y préparer. Chaque année, les nouvelles résolutions laissent place aux désillusions parce que l’on a visé trop haut, ou pire, parce que l’on s’est laissés aller. Chaque année à l’approche du mois béni de Ramadan, la communauté ressent une impatience à arriver aux jours de jeûne. Il règne dans l’air à cette période comme un souffle divin, on se sent plus calme et plus serein. Si l’on devait faire un bilan des mois de Ramadan que nous avons déjà vécus, combien a-t-on réellement vécus avec tous nos sens? Combien nous ont réellement et profondément transformés? Que devrions-nous faire afin que le Ramadan de cette année soit différent et plus vivant ? Pour bien préparer son Ramadan, l’heure est avant tout au bilan.

Notre argumentation s’articulera autour de quelques points pour l’accueillir comme il se doit In Shaa Allah, en autres, l’avènement du mois de Ramadan et comment préparer ce mois béni.

I- Comprendre le sens de Ramadan et ses mérites 

  1. L’avènement du mois de Ramadan

Quatrième pilier de l’islam, le jeûne du Ramadan, a lieu une fois l’an, durant le neuvième mois lunaire du calendrier islamique, qui est le mois de Ramadan.  C’est aussi au cours de ce mois que :
« … fut révélé le Coran comme guide pour les gens… »
(Coran 2 Verset 185)

Jeûner en arabe signifie « s’abstenir », « se retenir de… »
Appliqué à la religion, jeûner a pris le sens de renoncer, par piété, à boire, à manger, aux relations sexuelles et à tout ce qui est considéré comme étant susceptible de rompre le jeûne, depuis l’apparition de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Le jeûne a été prescrit pour la communauté musulmane comme il l’a été aux peuples précédents.
Dieu dit dans le Coran :
« Croyants ! Le jeûne vous est prescrit, comme il l’avait été aux confessions antérieures. Ainsi atteindriez-vous à la piété. »
(Coran 2 Verset 183)

Il fût institué un lundi du mois de Chaabane de la 2ème année de l’hégire (624 ap. J.C.).
C’est un mois comme tout autre mois qui n’est officiel que par la confirmation du croissant lunaire.  
Par cela, l’avènement du mois de Ramadan est confirmé, à l’unanimité des musulmans, conformément à cette parole d’Allah (L’Exalté) : 
« Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! »
(Coran 2 Verset 185).

Dans   un   hadîth   rapporté   par   Ibn   ‘Oumar (ra), le Prophète (saw) a dit :
« Si vous voyez la nouvelle lune (du mois de Ramadan), jeûnez.  Si vous voyez la suivante, rompez   le   jeûne »
(Rapporté Al-Boukhâri et Muslim).

Ce mois a pour but de libérer le musulman des entraves de la dépendance matérielle, de la prison des habitudes, de la consommation aveugle, de la routine et du rendement. Par cela il renforce sa spiritualité et sa soumission à Dieu. Il s’agit en fait de vivifier sa spiritualité, l’initiation à une véritable libération par le jeûne de l’âme, l’invitation à appréhender la présence divine par le jeûne du cœur. La solidarité manifestée à cette occasion est aussi un moyen pour la communauté musulmane de se souder et de pratiquer l’aumône envers les plus démunis.

2- Les bienfaits du jeûne de Ramadan

Le jeûne fait partie des actes cultuels en islam qui ont le plus d’impact sur la purification spirituelle et la sublimité des âmes.
Le jeûne contribue à renforcer la volonté, à contenir les passions et l’amour excessif de soi. Il donne la force au jeûneur de délaisser ce qui lui est nuisible, et même ce qui est ordinairement licite. Le jeûneur est alors doté d’une volonté forte qui se traduit par la patience face à l’illicite et l’enthousiasme dans l’acquittement des devoirs.

Le jeûne est une école d’éducation morale et spirituelle dans la mesure où il développe des vertus que sont la véracité dans la parole ainsi que la sincérité, le sérieux et la rigueur dans l’action. Il apprend à l’être humain comment se détacher des aspects de son animalité dont le seul objectif est de manger, de boire et d’assouvir ses instincts les plus bas.

Le jeûne nous offre plusieurs bienfaits dont :
Le bon comportement avec autrui : quiconque jeûne le mois du Ramadan poussé par la foi, en espérant la récompense divine, se rendra compte que les leçons qu’il aura appris du jeûne exigent de lui de faire preuve de bon comportement envers les autres, concrétisant ainsi les propos du Prophète (saw) « Je n’ai été envoyé que pour accomplir les nobles caractères » (rapporté par Malik).

Le Ramadan nous apprend la générosité et la charité : le mois du Ramadan est le mois de la générosité et de la charité car le jeûneur, ressent en état de jeûne, la souffrance des pauvres et des nécessiteux qui ne trouvent rien pour calmer leur faim. Employons-nous donc, dans ce mois béni, à être au service des plus démunis, dans notre pays, et dans le monde entier. Par ce comportement, le jeûneur se libère de l’avarice et : « Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent » (Coran 59 Verset 9).

le jeûneur sincère tient à renforcer les liens de parenté : Durant ce mois, les visites familiales se multiplient et les membres éloignés d’une même famille se rapprochent. Le mois du Ramadan est le mois des liens : le lien entre l’être et son Seigneur, le lien entre le musulman et le Livre de Dieu, le lien en l’être et les autres et le lien entre l’être et ses proches parents. Pendant ce moi, recherche tes proches, entretiens le lien de parenté avec eux, maintiens le lien avec ceux qui l’ont rompu, pardonne à ceux qui t’ont fait du mal, tels sont les nobles caractères auxquels appelle le Ramadan. Le Prophète (saw) dit : « Le lien de parenté est accroché au Trône de Dieu en disant : « Celui qui me respecte, Dieu reste lié à lui ! Et quiconque me rompt, Dieu rompt avec lui » »
(Rapporté par al-Boukhâri et Muslim).

Le Ramadan est une occasion d’étudier la science : Pendant ce mois, on ne peut que constater la multitude des cercles d’études et des cours dispensés dans les mosquées : l’étude, la compréhension et la méditation de la religion de Dieu, l’apprentissage du Coran ainsi que les règles de sa récitation … concrétisant ainsi le hadith prophétique : « La quête du savoir est une obligation pour tout musulman »

– Le Ramadan apprend au musulman le sens du renoncement : En effet, le jeûneur « ascète » se libère, pendant le jeûne, des contraintes matérielles se focalisant sur l’au-delà et se contentant de ce bas-monde de ses besoins alimentaires essentiels. Le jeûneur « ascète » n’est pas celui qui, au moment de la rupture, se jette sur la nourriture avec un appétit d’ogre, garnissant sa table de toutes sortes de nourriture, par pure gourmandise et gaspillage, anéantissant les effets du jeûne acquis durant la journée.

– Le Ramadan éduque le musulman en lui apprenant la maîtrise de soi : Al-Boukhâri et Muslim rapportent d’après Abou Hurayrah (ra) : « Quand l’un de vous est dans son jour de jeûne, qu’il s’abstienne de dire des grossièretés et d’élever la voix. Si quelqu’un l’injure ou le provoque au combat, qu’il dise : « Je suis en état de jeûne » »

– Le Ramadan inculque aux musulmans le sentiment de l’union, de la fraternité et de la concorde 
D’après Abou Hurayrah (ra), le Prophète (saw) a dit: « Allah a dit: Le jeûne est pour Moi et c’est Moi qui le récompense.
Il délaisse son envie, sa nourriture et sa boisson pour Moi.
Le jeûne est une protection et il y a pour le jeûneur deux joies: une joie lorsqu’il rompt son jeûne et une joie lorsqu’il rencontre son Seigneur.
Et certes l’odeur de la bouche du jeûneur est plus parfumée auprès d’Allah que l’odeur du musc».
(Rapporté par Boukhâri et Muslim)

A partir de ce Hadith on peut déduire que :

  • La récompense   des   jeûneurs   est   sans limites ;
  • Le jeûneur obtient une double joie ;
     l’haleine  du  jeûneur  est  meilleure  auprès de Dieu que l’odeur du musc ;

Le jeûne et le Coran intercèdent pour le croyant :  Le prophète (saw) a dit : « Le jeûne  et  le  Coran  intercèdent  pour  le  croyant  le  jour  de  la  résurrection.  Le  jeûne  dira  :  Ô  mon  Dieu,  je  l’ai  empêché  de  se  nourrir  et  d’assouvir  ses  envies,  laisse-moi  intercéder  pour  lui.  Et  le  Coran  dira  :  je  l’ai  empêché  de  dormir  la  nuit,  laisse-moi  donc  intercéder  pour  lui.  Il  dit :  ils  seront  autorisés  à  intercéder.  » 
(Rapporté  par  Ahmed,   El-Hâkim,   et   Abou-Naïm)

Le Rayyâne pour les jeûneurs :  D’après  Sahl  Ibn-Saâd  (ra),  le  prophète   (saw)   a   dit :   «   Le   Paradis  a  une  porte  qui  se  nomme  «  Rayyâne  »,  par  laquelle  rentre  les  jeûneurs  le  jour  de  la  résurrection,  ne  rentre  par  cette  porte  que  les  jeûneurs  qui  se  ferme  après  eux.  » 
(Rapporté  par  El-Boukhâri et Mouslim).

Les bienfaits du jeûne sont innombrables, nous en avons cité quelques-uns.

L’objectif suprême du jeûne reste la piété, qui résume en soi tous les autres bienfaits. C’est pour cette raison que Dieu en a fait la finalité du jeûne prescrit à la communauté musulmane en disant : « Ô vous qui avez cru ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » (Coran 2 Verset 183)

3- Les mérites du mois de Ramadan

– Le mois du Coran :

Allah a révélé Son noble  livre  durant  ce  mois  pour  guider  les  gens  et  leur  montrer  le  droit  chemin. Allah exalté a dit :
« C’est  au  cours  du  mois  de  Ramadan  que  le  Coran a été révélé comme guide pour les gens, et preuves    claires  de  la  rectitude  et du  discernement.  Donc quiconque    d’entre    vous    est    présent  en  ce  mois  qu’il  jeûne ! »
(Coran 2 Verset 185)

La phrase « Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! »  Indique la cause du choix de Ramadan pour être le mois de jeûne : la   révélation du Coran. 

– l’enchaînement   des   démons,  la   fermeture   des   portes   de   l’Enfer   et   l’ouverture des portes du Paradis :  Durant  ce  mois  béni  le  mal  diminue  sur  terre,  car les diables et les démons sont enchaînés et ne parviennent  pas  à  répandre  leur  mal  comme  à  leur  habitude.  Les  musulmans  sont  occupés  par  le  jeûne  qui  endigue  les  passions,  la  lecture  du  Coran  et  autres  adorations  qui  apaisent  les  âmes  et les purifient. Allah exalté a dit : « Ô  les  croyants  !  On  vous  a  prescrit  le  jeûne  comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous   la   piété. »  (Coran 2 Verset 183)

Le  prophète  (prière  et  salut  sur  lui)  a  dit  :  «  Lorsqu’arrive  le  mois  de  Ramadân,  les  portes  du   Paradis   s’ouvrent,   les   portes   du   Feu  se  ferment,     et     les     diables     sont     enchainés.     »  (Rapporté par El-Boukhâri et Mouslim).

  • La nuit du « Qadr  :  On  sait  qu’Allah  exalté  a  choisi  le  mois  de  ramadan, car le Coran a été descendu au cours de ce  mois,  et  on  pourrait  dire  par  raisonnement  analogique :
  • Le jour le plus  noble  pour  Allah  se  trouve  dans  le  mois  où  a  été  révélé  le  Coran. Il faut donc distinguer ce jour par plus de bonnes actions. 
  • Lorsque le bienfait d’Allah arrive, cela encourage à  l’application  de bonnes  actions  afin  de  le  remercier  exalté  soit-Il.  Allah a dit en parlant du bienfait du mois de jeûne :
    «    …   afin que vous en complétiez le nombre de jours et proclamiez la    grandeur de Dieu pour  vous avoir guidés, et afin que vous soyez     reconnaissants ! »
    (Coran 2 Verset 185)

II- Préparer son mois de jeûne

  1. Le mois de Chaabane

Ce qui confirme sans ambiguïté l’avènement du mois de Ramadan, c’est quand le mois de Chaabane atteint  trente  jours,  car  si  le  croissant  de  lune  du  mois ramadan n’est pas aperçu (pour    une    quelconque raison    météorologique),  alors on  achève  (le mois de) Chaabane  à  trente  jours,  selon  cette parole du Prophète  : « Certes, le mois est de vingt-neuf jours. N’entamez le jeûne que lorsque vous apercevez le premier croissant de lune. Et si le temps est brumeux, et  que  vous  ne  pouvez  l’apercevoir, complétez  alors  la  période  (d’un  trentième jour). »
(Rapporté par Al-Boukhârî et Muslim) 

Outre le fait d’être récompensé, jeûner durant le mois de Chaabane comporte de nombreux bienfaits tels que préparer son corps au jeûne du mois de Ramadan.

D’après Aicha (pais et salut sur elle), « Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) jeûnait au point que nous nous disions qu’il ne romprait plus son jeûne puis il y mettait fin de sorte que nous nous disions qu’il n’allait plus jeûner. Je ne l’ai jamais vu jeûner un mois entier en dehors du Ramadan. Je ne l’ai jamais vu jeûner aussi fréquemment qu’en Chaabane. »
(rapporté par al-Boukhâri et Muslim)

D’après Oussama ibn Zayd: « J’ai dit, ô Messager d’Allah! Je ne te vois pas jeûner au cours d’un mois comme tu le fais en Chaabane? Il dit: C’est un mois situé entre Radjab et Ramadan, mois auquel on ne fait pas attention. On y présente les œuvres au Maitre de l’univers. J’aime qu’on présente mes œuvres alors que j’observe le jeûne. »
(Rapporté par an-Nassai et jugé bon par al-Albani dans Sahih an-Nassai)

Dans ce hadith on explique la raison pour laquelle on jeûne en Chaabane, à savoir que c’est le mois au cours duquel on présente les œuvres (à Allah).Les ulémas ont cité d’autres raisons, à savoir que ce jeûne est comme la prière surérogatoire qui précède la prière obligatoire. La première prépare l’âme et l’excite à se livrer à accomplir l’obligation. Il en est de même du jeûne de Shaaban qui précède celui du Ramadan.

2- Faire dua pour pouvoir jeûner Ramadan

Nous ne savons pas quand sera notre fin. Prions donc Allah pour atteindre le mois de Ramadan et qu’Il fasse qu’il nous soit profitable !

3- Renouveler son intention

L’approche de ce mois béni est l’occasion pour nous de mettre un frein à notre rythme effréné dans cette dounia. Une pause durant laquelle nous sommes appelés à faire une introspection, un bilan, ainsi qu’à purifier et renouveler notre niyya pour finalement ne rechercher que l’agrément d’Allah (subhanahu wa ta ‘ala).

Tout le monde sera d’accord que l’on ne peut envisager un acte d’adoration sans une intention pure et claire dénuée de toute envie de plaire à autrui, dénuée de toute envie de satisfaire autre que Dieu. L’intention est le socle de notre religion, la base de tout effort et c’est ce qui permettra de récolter ce que l’on sème quand bien même nous n’aurions pu réaliser tout ce que nous avions envie de faire. Revoir nos intentions pour vivre Ramadan n’est pas un choix mais un devoir et nous ne pouvons atteindre une intention pure si nous n’avons pas travaillé durant les onze autres mois notre foi et notre « intérieur ». C’est un mois bien trop précieux pour que l’on n’y prête que peu d’attentions, un mois bien trop immense et une grande chance que l’on ne peut négliger. Le Prophète (Paix et Salut de Dieu sur lui) nous a maintes fois recommandé de revoir les intentions qui nous habitent et nous animent et c’est ainsi que pour le jeûne, il nous est rapporté que selon Abou Horaira (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :

« Celui qui jeûnera durant le mois de Ramadan, animé par la foi et l’espoir d’une rétribution (divine) verra le pardon de ses péchés passés. »
(Hadith rapporté par Boukhari)

4- Multiplier les demandes de pardon (Le repentir)

Le mois de Chaabane est un mois propice à l’istighfar inchallah. Multiplions les demandes de pardon, purifions notre âme et revenons sincèrement à Allah avant d’entamer le mois de jeûne.

Notre for intérieur, notre cœur et notre âme peuvent être à l’image de l’intérieur de nos demeures. Lorsque nous allons recevoir des invités, on ne peut imaginer le faire sans un minimum d’efforts et de présentation. On soigne notre apparence mais également les lieux où nos invités prendront place. Accueillir et se préparer au Ramadan, c’est avant tout préparer son cœur et le purifier de tout sentiment négatif pouvant empêcher la lumière d’y pénétrer. Nous avons trop souvent tendance à préparer Ramadan d’une façon vaine, à se focaliser sur la surface en oubliant le fond ! La base d’un ramadan réussi se trouve à l’intérieur de chacun d’entre nous, nulle part ailleurs. La base se trouve dans ce qui dure et ce qui est de l’ordre du spirituel! C’est ainsi que le repentir sincère qui doit être fait durant tous les jours de l’année viendra prendre encore plus de place dans nos cœurs et balayer par la Miséricorde divine des péchés connus ou cachés, conscients ou inconscients qui ont pris place et qui empêchent notre lien à Dieu d’être solide et fort. Peu importe le nombre de nos péchés, peu importe leur gravité, nous ne devrions jamais désespérer de la Miséricorde divine chaque jour que nous vivons et encore moins durant le mois de la Miséricorde et du Pardon.

« Dis : Ô Mes serviteurs, qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. »
(Coran, sourate 39- verset 53)

5- La bonne opinion de Allah

Il nous semble important d’aborder cette notion ici car le mois du Ramadan est un mois où notre relation avec Dieu se consolide, se revoit et se fortifie. Accueillir le Ramadan en ayant une bonne opinion de Dieu est essentiel (Exalté soit Son Nom). Il nous permet de vivre de nouveau Ramadan, nous devons être convaincus qu’Il nous aime et veut notre bien. Nous devons avoir cette bonne opinion de Lui en se rappelant qu’Il veut notre retour à Lui, qu’Il veut nous aider à nous rapprocher de Lui. C’est ainsi que l’on crée en nous la gratitude et la confiance en Lui. Il observe chacun d’entre nous et voit nos difficultés, nos faiblesses et notre petitesse, Il nous accorde des stations de purifications et de retour à Lui, comment ne pas être épris d’amour, courir vers Son pardon, s’incliner devant tous Ses bienfaits? La bonne opinion de Dieu est une notion qui s’intensifie durant le mois de Ramadan car c’est nous aimer et vouloir notre bien que de nous permettre de le vivre.

6- Préparer un programme spirituel

L’approche du mois de Ramadan devrait nous pousser à élaborer un programme où lecture du Coran, prières, veillées, visites, aide aux nécessiteux, séances d’évocation de Dieu et invocations se mêlent pour faire de nos journées de jeûne un ressourcement où chaque seconde, chaque minute est pensée pour se rapprocher de Dieu. Notre programme doit être réalisable et individuel, en effet partir sur un programme complexe et mettre la barre trop haute nous démotivera et nous empêchera de le réaliser. Le programme doit prendre en compte nos conditions de travail, de vie de famille, nos obligations envers ceux qui sont à notre charge mais nous devons planifier les choses ne serait-ce que mentalement pour avoir une vue claire de ce que nous aimerions réaliser durant ce mois.

Avec Tarawih, le mois de Ramadan est généralement celui durant lequel l’on multiplie les prières. Faire une petite révision des piliers et obligations de la salat nous sera très profitable. Les quelques semaines qui nous reste peuvent être mises à profit pour apprendre des duas avec lesquelles nous pourrons invoquer lors de la rupture du jeûne, ou durant nos longues nuits de prière.

Les jours passent vite, les années s’écoulent, nous ne savons si nous vivrons ce Ramadan ou celui de l’année prochaine, mettons toutes nos belles et bonnes intentions pour faire de ce mois, un moment privilégié entre nous et Celui qui nous a créés, entre nous et les créatures qui nous entourent… Accueillons le mois béni de la meilleure des façons et profitons de chaque instant pour recharger nos batteries.

7- Éprouver de la joie à l’approche de ce mois important

Le fait d’atteindre le mois fait partie des grands bienfaits qu’Allah accorde au fidèle musulman. En effet, Ramadan est une occasion de bien faire. On y ouvre les portes du paradis et y ferme les portes de l’enfer. C’est le mois du Coran et des expéditions décisives dans notre religion. Allah Très haut dit: «   Dis : [Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent »

(Coran, sourate 10- verset 58)

8- S’instruire pour connaitre les dispositions qui régissent le jeûne et le mérite du Ramadan

Afin de faire le jeune de Ramadan comme il se doit, il est nécessaire d’être bien informé de ce qu’il faut faire ou ne pas faire pendant le jeûne, et de tout ce qui s’y rapporte comme exceptions ou interdictions. De nos jours, les informations sont facilement accessibles, il ne faut donc pas hésiter à chercher si on a le moindre doute sur quoi que ce soit, et de chercher la meilleure façon de s’acquitter des rituels du mois sacré.

CONCLUSION

Le Ramadan est un don, il est un immense cadeau, un bienfait des plus importants que la communauté du Messager (paix et salut sur lui) a reçus. Nos cœurs ressentent de l’impatience et de la joie. Se préparer au Ramadan, c’est rayonner de cette joie et de ce bonheur de pouvoir bientôt vivre un mois de privation et d’adoration. On ne devrait jamais se plaindre de la difficulté du jeûne, de la chaleur ardente, des journées longues et pas toujours simples, le Paradis se gagne et se mérite et puis lorsque l’on aime, on arrive à dépasser bien des difficultés. Cette joie et ce bonheur se doivent d’être contagieux, nous devons essayer d’en faire profiter nos proches, voisins, collègues et familles…. La grandeur de ce mois devrait se voir au travers du comportement et du sourire de chacun de nous!

Les jours passent vite, les années s’écoulent, nous ne savons si nous vivrons ce Ramadan ou celui de l’année prochaine, mettons toutes nos belles et bonnes intentions pour faire de ce mois, un moment privilégié entre nous et Celui qui nous a créés, entre nous et les créatures qui nous entourent… Accueillons le mois béni de la meilleure des façons et profitons de chaque instant pour recharger nos batteries.

Nous souhaitons à toute la communauté musulmane, un mois de Ramadan vivant et ressourçant.

Asalamou’Aleykoum Ramatullah wa Barakatuhu.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer