Le Coran

« … Proclamez les bienfaits d’Allah. N ’oubliez pas le pacte que vous avez conclu avec Lui… »

Sourate 5 Verset 7 à 11


« 7- Proclamez les bienfaits d’Allah. N ’oubliez pas le pacte que vous avez conclu avec Lui lorsque vous avez dit: « Nous avons entendu et nous obéissons ». Craignez Allah. Il sait ce qu’il y a au fond de vos cœurs.
8- O croyants soyez impartiaux quand vous témoignez devant Allah, que la haine ne vous rende pas injustes. Soyez justes. Vous vous rapprocherez ainsi de la vertu. Allah est informe de toutes vos actions.
9- Allah promet à ceux qui croient et pratiquent le bien une belle récompense et son pardon.
10- Ceux qui auront nié et rejeté nos preuves, ceux-là seront voues à l’enfer
11- O croyants, souvenez-vous de la sollicitude qu’Allah vous a manifestée lorsqu’un groupe d’ennemis conçut le dessein de vous attaquer. Il repoussa leur tentative. Craignez Allah. C ’est en Allah que les croyants mettent tous leurs espoirs »

Sourate 5 Verset 7 à 11

Dieu rappelle à Ses serviteurs croyants Ses bienfaits en leur agréant cette glorieuse religion et en leur envoyant ce noble Prophète. Il leur rappelle également le pacte et l’alliance qu’ils ont conclus en promettant de lui prêter serment d’allégeance, de le suivre, de le secourir, d’observer les lois de sa religion, de la divulguer et de leur agrément, en entendant et en se soumettant.

L’allégeance que faisaient les hommes à l’Envoyé de Dieu (saw) lors de leur conversion donnait le meme sens et était la suivante comme on l’a rapportée :

« Nous avons prêté un serment d’allégeance à l’Envoyé de Dieu d’écouter et d’obéir, dans l’aisance et dans la gêne, meme si nous sommes lésés dans nos droits et de ne plus disputer le pouvoir avec ceux qui le détiennent ».

Suivant une autre interprétation, les versets précités constituent un rappel aux juifs des pactes et des alliances qu’ils avaient conclus avec Dieu de croire en Mohammad et en son message quand II leur dit:

« Pourquoi ne croyez-vous pas en Allah alors que le Prophète vous appelle à croire en votre Seigneur? Il a vraiment conclu une alliance avec vous, si vous êtes croyants »

(Coran 57 Verset 8)

Mais Moujahed a précisé, suivant une troisième interprétation, qu’il s’agit de l’engagement pris de la postérité d’Adam quand Dieu a tiré les hommes de ses reins en les faisant avouer:

« Ne suis-Je pas votre Seigneur? dit-il. Ils répondirent: « Oui nous l’attestons » »

(Coran 7 Verset 172)

De toutes ces commentaires, il s’avère que le premier est le plus correct, et qui sont les dires d’Ibn Abbas, As-Souddy et Ibn Jarir.

« Craignez Allah » une exhortation à suivre toujours le chemin de la piété en toute circonstance car: « Allah sait ce qu’il y a au fond de vos cœurs ».

Puis Dieu exhorte les croyants à être fermes comme témoins devant Lui et à pratiquer la justice. A cet égard il est cite dans les deux Sahihs que An-Nou‘man ben Bachir a raconté:

« Mon père, m’ayant fait une donation, ma mère Amra Bent Rawaha lui dit:

« Je n’accepte pas tant que l’Envoyé de Dieu (saw) n’aura pas été pris à témoin »
Mon père se rendit à cette fin chez l’Envoyé de Dieu (saw) qui lui demanda:
« As-tu donné la même chose à chacun de tes enfants? »
« Non », répondit mon père.
Et le Prophète de répliquer: « Craignez Dieu et soyez équitables envers vos enfants ».
Puis il reprit: « Je ne serai témoin d’une injustice »
Mon père revint et reprit la donation ».

(Rapporté par Boukhâri et Muslim).

« Que la haine ne vous rende pas injustes » c’est à dire si vous éprouvez une certaine haine envers un peuple qu’il soit ami ou ennemi, soyez équitables dans vos jugements et ne commettez jamais des injustices, car la justice est proche de la piété et de la crainte révérencielle de Dieu. Car Dieu connait parfaitement vos actions et vous en rétribuera la récompense: si elles sont bonnes vous n’obtiendrez que le bien, mais si elles sont mauvaises le châtiment vous attendra. Puis Dieu rappelle aux hommes Sa promesse pour les inciter à faire le bien:

« Allah promet à ceux qui croient et pratiquent le bien une belle récompense et son pardon »

Et quelle sera cette belle récompense sinon le Paradis que les hommes auraient comme telle par la grâce et la miséricorde de Dieu et non pas seulement pas leurs actions.

Quant à « ceux qui auront nié et rejeté nos preuves, ceux-là seront voués à l’enfer », ils seront jugés équitablement car Dieu est sage et juste et eux n’obtiendront que le fruit de leurs œuvres.

« O croyants, souvenez-vous de la sollicitude qu’Allah vous a manifestée lorsqu’un groupe d’ennemis conçut le dessein de vous attaquer. Il repoussa leur tentative »

Il est rapporté dans le Sahih le récit suivant:

« Le Prophète (saw) campa dans un endroit et les hommes se dispersèrent à la recherche de l’ombre sous des arbustes épineux. Le Prophète (saw) suspendit son sabre a un des arbustes. Un bédouin survint, prit le sabre et se mit devant le Prophète en lui disant: « Qui te préserve de moi? »
« Dieu », répondit-il.
Le bédouin répéta sa question deux ou trois fois, puis il mit le sabre dans son fourreau.
Le Prophète (saw) appela alors ses compagnons et leur raconta l’histoire avec le bédouin qui était assis tout près de lui qu’il laissa partir sans le punir »

Ibn Abbas, de sa part, a dit que ce verset fut révélé au sujet de certains juifs qui ont préparé au Prophète et à ses compagnons de la nourriture – empoisonnée – pour les tuer, mais Dieu fit connaitre à Son Prophète le dessein des juifs.

Quant à Abou Malek, il a précisé qu’il s’agit de Ka‘b Ben Al-Achraf et ses concitoyens qui ont voulu tuer le Prophète et ses compagnons alors qu’ils se trouvaient dans la demeure de Ka’b Ben Al Achraf.

Le commentaire de Mouhammad Ben Ishaq Ben Yassar est le suivant:

« Ce verset fut révélé à propos de Bani An-Nadir quand ils voulurent jeter une meule sur la tête de l’Envoyé de Dieu (saw) quand il est allé chez eux leur demandant la dyia (le prix du sang) de la femme Amrite. Ils avaient chargé Amr Ben Jahach de le faire après avoir prié l’Envoyé de Dieu (saw) de s’asseoir a cote d’un mur ou le meule était placé juste au-dessus de lui. Dieu à ce moment révéla à son Prophète (saw) leur machination. Il revint aussitôt à Médine et ses compagnons l’y rejoignirent, C’est à cette occasion que ce verset fut révélé. »

« C ’est en Allah que les croyants mettent tous leurs espoirs » Que les croyants se confient en Dieu et II leur suffit et les préserve du mal des hommes.


(Tafsir d’Ibn Kathir)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :