Le Coran

« …Quelque bien que vous distribuez et quelque vœu que vous formuliez, Allah les connaîtra… »

Sourate 2 Verset 270 à 271


« 270- Quelque bien que vous distribuez et quelque vœu que vous formuliez, Allah les connaîtra. Les pervers ne trouveront aucun appui.
271- Faire la charité en public est une bonne action, mais la faire discrètement et à ceux qui la méritent, c’est encore plus méritoire. Une telle conduite vous fera absoudre vos péchés. Allah est informé de ce que vous faites. »

Sourate 2 Verset 270 à 271

Dieu connait parfaitement les dépenses que font les hommes en aumône, comme œuvre de charité ou un vœu et se porte garant de leur attribuer la plus belle récompense en tes poussant à en faire rien que pour lui plaire et avec foi en Sa promesse.

Quant à ceux qui n’y croient pas et Lui désobéissant, ils ne blâment qu’eux- mêmes et le jour de la résurrection Ils ne trouveront aucun défenseur.

« Faire la charité en public est une bonne action » en faisant les aumônes d’une façon apparente devant tout le monde

« Mais la faire discrètement et à ceux qui la méritent, c’est encore plus méritoire » Il y a la une exhortation à faire les aumônes en cachette, car cela sera plus loin de l’ostentation et de l’hypocrisie a moins que ce ne soit un acte par lequel on donne l’exemple aux autres en les poussant ainsi à dépenser.

A ce propos l’Envoyé de Dieu (saw) a dit:
« Celui qui récite le Coran à haute voix est pareil à celui qui fait l’aumône en public. Celui qui récite le Coran à voix basse est pareil à celui qui fait l’aumône discrètement »

Dans un autre hadith, II a dit:
« Il en est sept que Dieu protègera de Son ombre le jour où il n’y aura d’autre ombre que La sienne:
– le prince (gouverneur) équitable:
– l ’homme jeune ayant grandi dans l ’adoration de son Seigneur,  
– l ’homme dont le cœur est attaché aux mosquées;
–  deux hommes qui se sont aimés en Dieu se réunissant à cause de Lui et se séparant à cause de Lui,
– un homme qu’une femme possédant fortune et beauté a convié a forniquer avec elle et qui a refusé en disant: « Je crains Dieu »;
– un homme qui a dissimulé l’aumône qu’il a faite de sorte que sa main gauche ne saura pas ce qu’avait dépensé sa main droite et
– un homme dont les yeux fondent en larmes quand il pense à Dieu dans la solitude 
(Rapporte par Boukhâri et Muslim)

Dans un autre hadith, l’Envoyé de Dieu (saw) a dit:
« L’aumône faite discrètement éteint la colère de Dieu »

Quant à Ibn Abi Hatem, il a dit que ce verset a été révélé au sujet d’Abou Bakr et d’Omar (ra). ‘Omar avait apporté au Prophète (saw) la moitié de ses biens et la lui donna. Il lui demanda:
« Qu’est-ce que tu as laisse à ta famille? »
La moitié de mes biens, répondit-il.
Abou Bakr lui donna tout ce qu’il possédait de sorte qu’il ne le comptât pas afin qu’il ne sache plus sa valeur. En lui posant la meme question, il lui répondit: « La promesse de Dieu et celle de Son Envoyé ».
Omar pleura et dit: « Que je ne sacrifie pour toi père et mère o Abou Bakr, chaque fois que je voulais faire un acte de bien tu me surpasses toujours ».

Ces aumônes, surtout celles faites en cachette, effacent les péchés et élèvent leurs auteurs de degrés, et rien ne sera caché au Seigneur l’omniscient.

(Tafsir d’Ibn Kathir)

Tags
Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :