Le Coran

(…) O hommes! adorez votre Seigneur. Celui qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés. (…)

2.21- O hommes! adorez votre Seigneur. Celui qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés. Peut-être ainsi obtiendrez-vous votre salut.
2.22- C’est Lui qui vous a donné la terre pour lit et le ciel pour abri. C’est Lui qui précipite la pluie du haut des cieux, qui par elle fait germer les récoltes pour votre satisfaction. Et puisque vous savez cela, ne lui cherchez pas des égaux.

(Sourate 2 Verset 21 à 22)

Louange à Allah, que la prière et le salut soient sur son prophète Mohamed sur sa famille et sur tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la résurrection.


Dieu, dans ce verset, témoigne de Son unicité, qu’il est celui qui accorde Ses grâces a ses serviteurs commençant d’abord par leur création du néant, en répandant sur eux Ses bienfaits apparents et cachés, en comblant leur besoin, en faisant de la terre pour eux comme un lit de repos et du firmament un édifice, comme il a dit dans un autre verset:

« Nous avons fait, du firmament, une voûte protégée, mais ils se détournent de nos signes »

(Coran 21 Verset 32).

Des nuages, Il fait descendre de l’eau -la pluie- pour s’en servir, grâce à laquelle II fait germer des plantes diaprées pour les hommes et pour leurs troupeaux. Bref, Il est le Créateur, le Dispensateur a qui appartient tout ce qu’il se trouve sur la terre. Il mérite donc d’être adoré seul sans rien lui associer comme II dit:

« N’attribuez pas à Dieu des rivaux alors que vous savez ».

Il a été cité dans les deux Sahihs qu’Ibn Mas’ûd demanda à l’Envoyé de Dieu (saw) :

« O Envoyé de Dieu! Quel est le plus grand péché au regard de Dieu? »
Il répondit : « De Lui reconnaitre un égal car c’est Lui qui t’a créé »
Ainsi le hadith rapporté par Mou’adh:« Le droit de Dieu sur Ses serviteurs consiste à L’adorer sans rien lui associer ».

Ibn Abbas a rapporté qu’un homme dit au Prophète (saw) :

« Ce que Dieu veut et ce que tu veux »
Il lui répondit :
« Fais-tu de moi un égal à Dieu? Dis ce que Dieu seul veut ».

(Rapporte par Nassaï et Ibn Maja)

Tous ces hadiths ont un seul but qui consiste à observer l’unicité de Dieu en actes et paroles.

L’appel à l’adoration de Dieu seul est adressé tant aux croyants qu’aux polythéistes et hypocrites, sans lui reconnaitre un rival, car c’est Lui qui a créé les hommes et qu’on le trouve dans tous les Livres révélés.

Un hadith relatif au verset précité

D’après l’imam Ahmed, Al-Hareth Al-Ach’ari a rapporté que le Prophète de Dieu (saw) a dit :
« Dieu a Lui la puissance et la gloire dicta à Yahia Ben Zakaria (as) cinq commandements qu’il devait mettre en exécution lui et les fils d’Israël.
Comme Yahia avait tardé à s’exécuter, Jésus (as) lui dit :

« Tu as été ordonné de faire cinq choses et de les faire communiquer aux fils d’Israël. Ou que tu les transmettes aux fils d’Israël ou que je le fasse à ta place ».
Il lui répondit: « O frère! Je crains si tu prends l’initiative que Dieu me châtie ou qu’il me fasse engloutir ».

Yahia Ben Zakaria réunit les fils d’Israël dans le Temple de Jérusalem au point où il fut bondé. Il se tint sur une estrade, loua Dieu et leur dit:

« Dieu m’a dicté cinq commandements, ordonne de les mettre en exécution et m’a demandé de vous les communiquer afin que vous vous en conformiez:

1- Adorer Dieu sans rien Lui associer: Ceci ressemble àun homme qui a acheté un esclave de son propre argent. Cet esclave travaille et donne son salaire a un autre que son maitre. Qui donc parmi vous veut avoir un esclave pareil? Dieu vous a créés et vous a accordé de Ses bienfaits. Donc adorez-le sans lui reconnaitre un égal.

2- Faire la prière: Tant que l’un d’entre vous fait la prière, Dieu se tient devant lui. Donc quand vous priez ne vous tournez pas.

3- Accomplir le jeûne: La parabole du jeuneur est comparable à un homme qui porte un sac plein de musc, et qui se trouve parmi d’autres qui sentent l’odeur et la recherchent. Sachez que le relent de la bouche du jeuneur auprès de Dieu est plus parfumé que le musc.

4- Faire l’aumône: Le cas de l’homme charitable est pareil a un homme tenu par ses ennemis en tant que prisonnier. Ils lui ont attaché les mains à son cou et l’ont présenté pour être exécuté. Il leur dit:

« Puis-je me racheter? » et il commença à leur payer tout ce qu’il possède afin de le libérer.

5- Mentionner et invoquer Dieu: L’exemple de l’homme qui mentionne et invoque Dieu est pareil a un homme dont ses ennemis sont à sa poursuite. Il entre dans une forteresse inexpugnable pour s’esquiver.

Ainsi l’homme se préserve du démon tant qu’il mentionne et invoque Dieu.

Puis l’Envoyé de Dieu (saw) dit aux fidèles:

« Quant à moi, je vous ordonne de faire cinq choses et c ’est Dieu qui m ’a chargé de vous les communiquer: Ne plus se séparer de la communauté; d’entendre, d ’obéir, d ’accomplir la hégire ( l ’émigration) et de combattre pour la cause de Dieu. Quiconque se sépare de la communauté se sera débarrassé du joug de l ’Islam a moins qu’il ne revienne. Quiconque appelle les autres à une tradition religieuse qui remonte à l ’ère préislamique (Jahilia), sera un aliment de l ’Enfer ».
On lui demanda:
« O Envoyé de Dieu! S’il prie et jeune? »
Il répliqua:
« Même s’il prie et jeune et prétend être un musulman. Donnez aux musulmans l’attribut que Dieu leur a donné: les croyants serviteurs de Dieu »

Le verset mentionné auparavant exhorte les hommes à adorer Dieu seul en Lui vouant un culte pur. Quiconque médite tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre constate surement le pouvoir et la sagesse du Créateur, Sa science et sa perfection et la grandeur de son pouvoir.

On a rapporté qu’on a demandé à un bédouin :

« Quelle preuve donnes-tu sur l’existence de Dieu? »
Il répondit : « Les crottins ne prouvent-ils pas qu’il y a de chameaux? Les traces des pieds n’affirment-elles pas l’existence des hommes? alors qu’on voit un ciel orné de constellations, une terre munie de voies spacieuses, des mers ou ondulent les vagues, tout cela ne prouve-t-il pas qu’il y a un créateur Subtil et qui connait tout? »

On a rapporté également que des athées demandèrent à Abou Hanifa sur l’existence du Créateur, il leur répondit :

« Laissez-moi pour le moment, je suis en train de réfléchir. On m’a raconté qu’un navire charge de plusieurs sortes de marchandises qui fend des énormes vagues et essaye de s’en débarrasser pour voguer là où il lui plait. Aucun batelier ne le dirige ni le garde et pourtant il vogue »
On lui dit :
« C’est absurde! comment un tel navire peut voguer sans batelier! »
Et Abou Hanifa de s’écrier : « Malheur a vous! Tout ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre n’a-t-il pas un créateur? ».
Les athées furent confondus et se convertirent à l’Islam grâce à lui ».

On demanda à l’imam Al-Chafé’i au sujet du Créateur, il répondit :

« Voyez ces feuilles de murier dont les vers en mangent pour donner des cocons a soie, les abeilles pour produire du miel, les différents bestiaux qui les rejettent en crottins et les biches pour donner le musc; alors que ces feuilles sont les mêmes ».

Quant à l’imam Ahmed il répondit à la même question en disant :

« Considérez une forteresse inexpugnable aux murs lisses et démunie d’une porte ou d’une issue. Son aspect extérieur est pareil a l’argent blanc et son intérieur a l’or pur. Alors qu’elle est ainsi, une brèche se produisit sur un de ses murs d’où surgit un animal qui entend, voit, possède une jolie forme et a une belle voix! »

Il voulut designer par-là l’œuf d’une poule.

Ibn Al-Mou‘taz a dit :

« Je m’étonne comment on peut désobéir à Dieu
Comment on peut renier Son existence
Alors que dans toute chose il y a un signe
Qui montre qu’il est le Dieu unique. »

D’autres ont dit :

« Celui qui contemple les cieux si élevés et si vastes, ce qu’ils contiennent comme astres de différents volumes, les uns sont immobiles et les autres se déplacent, tous lumineux. Il les regarde comment ils tournent chaque nuit et chacun effectue sa propre révolution. Il contemple aussi ces mers qui cernent la terre de toutes parts, les montagnes de différentes couleurs posées sur la terre peuplée par les hommes, afin qu’elle ne branle pas, comme Dieu a dit:

« Les montagnes sont marquées de stries blanches, rouges, de couleurs diverses ou d’un noir profond » (Coran 35 Verset 27), ainsi ces ruisseaux qui coulent d’une région a une autre pour que les hommes en profitent, les différents animaux et les plantes de divers gouts, et l’union entre le sable et l’eau.

Tout cela ne forme-t-il pas une preuve sur l’existence du Créateur et montre Son pouvoir immense, Sa sagesse, Sa miséricorde envers Ses sujets, Sa clémence et Sa charité?

En vérité, il n’y a d’autre Dieu que Lui, le seul Seigneur, nous nous confions a lui et vers lui se fera le retour.


Et Allah Seul Sait….
Sur ce, Que la Paix de Dieu soit sur vous et vous accompagne partout où vous êtes.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer