Les Récits de la Tradition

Le Soleil et la Lune

(Tradition du Prophète Rapportée Par Abdallah ibn ‘Abbas, Chronique de Tabari)

lcrima rapporte ce qui suit : Je me tenais un jour en présence de Abdallah ibn ‘Abbas. Un homme entra et dit J’ai entendu dire à Kaab al-Akhbâr une chose étonnante. Or ce Kaab al-Akhbàr avait été Juif, il était ensuite devenu Musulman à l’époque du califat d’’Oumar Ben Khattâb, il avait lu un grand nombre de livres anciens et d’ouvrages d’astrologie, et connaissait parfaitement le Pentateuque.

Abdallah ibn ‘Abbas dit :
– Qu’avez-vous entendu dire à Kaab al-Akhbâr? racontez-le-nous.

Cet homme dit :
– Au jour du jugement, on amènera le soleil et la lune sous la forme de deux taureaux noirs, et on les tiendra élevés au-dessus de la tête des créatures, afin que toutes les créatures puissent les voir; on les conduira ensuite en enfer, afin qu’ils retournent au feu, car Dieu les a créés du feu.

Abdallah ibn ‘Abbas se mit en colère, et dit :
– Kaab al-Akhbâr a dit un mensonge, un très-grand mensonge au sujet d’un serviteur obéissant de Dieu. Or Dieu est trop grand et trop généreux pour infliger un châtiment à un être qui lui obéit. Ne voyez-vous pas qu’il dit :
« Il a forcé le soleil et la lune à vous servir sans récompense en faisant leurs révolutions. »
(Coran 14 verset 37.)

Ensuite Abdallah ibn ‘Abbas dit :
– Voulez-vous que je vous raconte ce que j’ai entendu dire du prophète (saw), au sujet du soleil et de la lune? que je vous apprenne de quoi Dieu les a créés dans le principe, et ce qu’il en fera à la fin des temps?

Ils répondirent :
– Oui, nous le voulons bien.

Abdallah ibn ‘Abbas dit alors :
On demanda au prophète (saw) : apôtre de Dieu, fais-nous connaitre les qualités du soleil et de la lune, la manière dont ils décrivent leur révolution, et ce qu’ils deviendront à la fin des temps. Le Prophète (saw), prenant la parole, dit :
Lorsque Dieu créa toutes choses, il créa également le soleil et la lune, et ces deux astres avaient une lumière égale. Ce que Dieu voulait dans sa prescience était que la lumière de la lune ne fût point obscurcie pendant qu’il créait ce monde entre l’orient et l’occident. La lune ne parait si petite aux yeux des hommes qu’en raison de l’éloignement et de la hauteur où elle se trouve. Dieu donna ordre ensuite à Gabriel de frotter de son aile la face de la lune, afin que son éclat disparût; et il ne resta pas de lumière en elle, comme il l’a dit :
« Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d’une manière détaillée. »
(Coran 17, Verset 12)

Dieu a créé pour le soleil un char; il a donné à ce char trois cent soixante anses, et il lui a préposé trois cent soixante anges, afin que chacun d’eux fût attaché à une de ces anses et tirât le char.

Ce que nous venons de dire du soleil s’applique également à la lune. Dieu a créé pour ces deux astres des orients et des occidents dans le sein de la terre, et il a créé de chaque côté, à l’orient et à l’occident, des fontaines qui sortent d’un endroit plein de vase noire.
Cent quatre-vingts de ces fontaines sont à l’orient et cent quatre-vingts à l’occident.
L’eau des fontaines et des vases noires bouillent comme une marmite qui est fortement en ébullition.

Chaque jour le soleil se lève d’une fontaine nouvelle à l’orient. Il sort deux fois de la même fontaine dans l’espace d’une année. Chaque jour il passe à une autre fontaine, et quand il se couche, il fait la même chose à l’occident, jusqu’à ce qu’il ait parcouru toutes ces fontaines de l’orient et de l’occident.

Il recommence deux fois chaque année, et, toutes les fois qu’il recommence, les jours sont plus courts et ensuite plus longs. A ses premiers levers et couchers, le jour est plus long pendant l’été; à ses seconds levers et couchers, le jour est plus court pendant l’hiver. C’est à cela que fait allusion ce verset :
« Seigneur des deux Levants et Seigneur des deux Couchants ! »
(Coran 55, verset 17)

Dieu a créé au-dessous des cieux une mer semblable à un cheveu et fixée en l’air. Par l’ordre de Dieu, il ne tombe jamais une seule goutte de l’eau de cette-mer sur la terre. Toutes les mers sont fixées à leurs places, et celle-ci est comme une flèche qui part de l’arc avec effort. On dirait d’une corde tendue entre l’orient et l’occident. Plusieurs personnes nomment cette mer le chemin des porteurs de paille; mais on ne porte point de paille dans ce lieu-là. Or sache que le Soleil, la lune et ces cinq étoiles auxquelles on a donné le nom de planètes, marchent et nagent au milieu de l’eau. Dieu a dit :
« Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient.
Et la lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu’à ce qu’elle devienne comme la palme vieillie.
Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite. »
(Coran 36 Verset 38-40)

Or sache que la révolution de la sphère céleste vient du char qui est au milieu de cette mer. Si le soleil ne passait pas au milieu de la mer et s’il en sortait, il ne passerait sur aucune chose et sur aucune créature de celles qui paissent, qui rampent, qui volent ou qui marchent, sur aucun arbre, sur aucune pierre, et autres choses semblables qui sont dans ce monde, sans les brûler toutes.

Si les hommes de la terre voyaient réellement le soleil et la lune hors de cette mer, tous deviendraient infidèles à Dieu à cause de la beauté de ces astres. Dieu les ayant créés beaux, il était à craindre que les hommes n’adorassent ces astres au préjudice de Dieu, excepté ceux que le Seigneur, dont la gloire est infinie, prendrait sous sa garde.

Le prince des Croyants, ‘Ali, fils d’Abou-Taleb, dit ensuite :
O apôtre de Dieu, quelles sont les étoiles au sujet desquelles Dieu a dit :
« Non ! Je jure par les planètes qui gravitent »
(Coran 81 Verset 15)

Le prophète (saw) répondit :
Ali, ce sont cinq étoiles qui marchent comme le soleil et la lune ; on les nomme planètes. Ce sont : Saturne, Jupiter, Mars, Mercure et Vénus; elles marchent dans ce ciel que nous voyons ; chacune d’elles a un char semblable au char du soleil dont nous avons précédemment donné la description.

Or chaque jour les anges conduisent le soleil, la lune et les cinq planètes à l’une de ces fontaines ; ils traînent le char à travers la mer. Lorsque Dieu veut faire voir à ses serviteurs un signe ou un miracle, il donne l’ordre à un de ces astres de s’enfoncer un peu du milieu de son char au milieu de la mer, et de sortir du char. S’il arrivait que le soleil sortit entièrement de son char, le monde serait tout à coup dans les ténèbres, et cela ferait une éclipse totale de soleil. Sache que cette obscurité que tu vois sur la face du soleil vient de l’eau de cette mer.

Le lieu de repos du soleil est sous le trône de Dieu. Le soleil y est en adoration avec les chérubins. Lorsqu’il se couche dans une des fontaines dont nous avons parlé, les anges le tirent vers le ciel jusqu’au septième ciel et le tiennent sous le trône de Dieu, afin qu’il soit en adoration, comme nous l’avons déjà dit plus haut. On lit dans le Coran :
« Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient.  »
(Coran 36 Verset 38.)

Dieu a créé du côté de l’orient et sous le septième ciel un voile de ténèbres, et il a préposé ces ténèbres un ange pour chaque nuit jusqu’à l’époque où elles seront épuisées. Lorsque le soleil est sur le point de se coucher, l’ange qui est de garde enfonce la main et prend une poignée de ces ténèbres. Il ouvre la main, se tourne vers l’occident, et fait passer une partie de ces ténèbres par les interstices de ses doigts, afin qu’elles se dispersent dans le monde. Ensuite, lorsque le crépuscule est descendu, l’ange ouvre la main pour que toutes les ténèbres en sortent. Ensuite il étend son aile; or ses ailes s’étendent du ciel à la terre, et il châsse les ténèbres jusqu’à l’occident; lorsqu’il est arrivé à l’occident, le point du jour reparait. L’ange étend son aile, prend les ténèbres au milieu de son aile, les passe ensuite dans sa main et les place à l’occident, au-dessous de la septième mer. C’est du lieu dont nous avons parlé que viennent les ténèbres de la nuit. Lorsque le voile de ténèbres qui est à l’orient sera à l’occident, on sonnera de la trompette, et le jour du jugement paraitra.

Le soleil est toute la nuit en adoration sous le trône de Dieu, et, au point du jour, Dieu lui commande de recommencer sa révolution et de se lever du côté de l’orient; et cela sera ainsi jusqu’au temps où Dieu fermera la porte du repentir pour ses serviteurs, où il n’acceptera plus le repentir de personne, où les mauvaises actions seront mises en évidence, et où les bonnes paraitront. Or, une nuit où le soleil sera sous le trône de Dieu, on le retiendra, et, bien qu’il demande la permission de recommencer sa révolution, il ne l’obtiendra pas; il en est de même de la lune. Le monde demeurera ensuite trois jours dans les ténèbres, et personne ne connaitra la longueur de cette nuit, excepté les adorateurs et les serviteurs de Dieu et les gens pieux qui prient pendant la nuit, disent le chapelet, louent Dieu et font d’autres choses semblables qui tiennent au service et au culte de Dieu.

Lorsque trois jours complets se seront écoulés, Dieu dira au soleil et à la lune ; Allez et levez-vous à l’occident. Ces deux astres auront perdu leur lumière et leur éclat, ils pleureront, et leurs pleurs seront accompagnés de gémissements, de telle sorte que toutes les créatures du ciel et de la terre les entendront pleurer. Ensuite ces deux astres se lèveront à l’occident, privés de lumière; ils s’avanceront jusqu’au milieu du ciel et retourneront ensuite sur leurs pas et se coucheront. La porte du repentir aura été fermée alors.

Après le 2eme souffle dans la trompette, Dieu ordonnera que l’on amène le soleil et la lune, devenus noirs par la crainte de Dieu et par la frayeur du jour du jugement. Arrivés en face du trône de Dieu, ils adoreront Dieu et ils diront : Seigneur, tu connais notre obéissance, souviens-toi de nous à cause de la manière dont nous avons fait notre révolution pendant le temps du monde. Ne nous punis pas à cause du péché et du culte des infidèles; tu sais que, si les créatures de Dieu ont commis le mal à cause de notre éclat, nous n’avons point partager leur crime. Dieu dira :
Cela est ainsi; vous dites la vérité. Je vous remettrai dans l’état où vous étiez ; je vous ai créés de la lumière de mon trône, et vous y retournerez.

Ces deux astres retourneront ensuite à la lumière du trône de Dieu.

lcrima ajoute : Lorsque Abdallah ibn ‘Abbas eut achevé ces paroles, j’allai avec lui vers Kaab al-Akhbâr; Kaab se leva, alla vers Abdallah ibn ‘Abbas, et lui dit :
« Je connais la tradition que vous avez rapportée, et les choses sont telles que vous les avez dites ; pour moi, je les avais arrangées d’après mes propres idées, et je m’en suis repenti devant Dieu. »

Et Allah Seul Sait….

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :