Les ProphètesLes Récits de la TraditionRappels Islamiques

Abraham (as) demande à Dieu comment il ressuscitera les Morts


C’est au sujet de cette question d’Abraham que Dieu dit dans le Coran :

« Et quand Ibrahim (Abraham) dit: « Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts », Allah dit: « Ne crois-tu pas encore ? » – « Si ! dit Ibrahim (Abraham); mais que mon cœur soit rassuré. » – « Prends donc, dit Allah, quatre oiseaux, apprivoise-les (et coupe-les) puis, sur des monts séparés, mets-en un fragment ensuite appelle-les: ils viendront à toi en toute hâte. Et sache qu’Allah est Puissant et sage. »
(Coran 2 Verset 260)

Ce fut la dernière année de la vie d’Abraham, et quand il avait cent quatre-vingt-dix-neuf ans, qu’il fit cette question à Dieu. Abraham revenait alors de la Mecque, et, arrivé au milieu des montagnes, il dit en lui-même :
« Comment Dieu ressuscitera-t-il les morts au jour du jugement? »

Abraham était convaincu que Dieu ressusciterait les morts; mais il voulait savoir comment la résurrection aurait lieu, et tranquilliser ainsi son cœur.

Dieu lui dit :
« Est-ce que tu ne crois pas que je ressusciterai les morts? »
Abraham répondit :
« Je le crois; mais je voudrais le voir de mes propres yeux. »
Dieu lui dit :
« Prends quatre oiseaux différents, tue-les, coupe les par morceaux, mêle-les ensemble, et place sur des montagnes un morceau de chacun de ces oiseaux, que tu appelleras alors, et tu verras qu’ils iront vers toi, rapidement. »

Abraham prit quatre oiseaux; on dit que le premier de ces oiseaux était un héron, le second un aigle, le troisième un milan et le quatrième un vautour. Ces quatre oiseaux sont d’espèces différentes. Abraham les tua, les coupa par morceaux et les mêla tous ensemble, avec ce qu’ils avaient dans leurs entrailles. Il mit ensuite ces morceaux séparément sur quatre montagnes, entre lesquelles il se plaça lui-même, pour voir ce qui arriverait. Alors il s’éleva un vent qui porta ces différents morceaux d’une montagne à l’autre, de sorte que tout ce qui appartenait à un même oiseau se trouva réuni. Alors Abraham appela ces oiseaux. Ils allèrent rapidement tous les quatre vers Abraham, qui demeura rempli d’étonnement.

Dieu dit alors :
« C’est ainsi que je ferai au jour du jugement. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :