La Prière (La Salat)

15 Invocations pour parfaire sa prière

Nous vous présentons une liste d’invocations (non exhaustive bien sûre et ne faisant partie des actes obligatoire de la prière) à apprendre pour parfaire sa prière comme le faisait notre bien-aimé Prophète Mohammad (salallahou alayhi wa salam). Si certaines sont évidentes et font partie de nos prières quotidiennes, nous nous contentons pour la plupart du strict minimum et passons souvent à côté d’un véritable trésor …


Après le takbir et avant de réciter al-fatiha
1 – “Gloire et pureté à Toi, ô Seigneur et à Toi la louange. Que Ton nom soit béni, que Ta majesté soit élevée et il n’y a d’autre divinité en dehors de Toi.”
Subbhânaka l-lâhumma wa bi-hamdika,
wa tabâraka smuka wa taâla jadduka,
wa lâ ilâha ghayruka.

2 – “Ô Seigneur ! Eloigne de moi mes péchés comme Tu as éloigné l’orient de l’occident. Ô Seigneur ! Purifie-moi de mes pêchés comme on nettoie le vêtement blanc de sa saleté. Ô Seigneur ! Purifie-moi de mes péchés avec la neige, l’eau et la grêle.”
Allâhumma baid baynî wa bayna khatâyâya kamâ bâadta bayna-l-mashriqi wa-l-maghribi.
Allâhumma naqqinî min khatâyâya kamâ yunaqqa th-thawbu-l-abyadu mina d-danasi.
Allâhumma ghsilnî min khatâyâya bi th-thalji wa-l-mâ’i wa-l-barad.

3. “Je cherche refuge auprès d’Allah et Sa protection contre Satan le maudit, le lapidé; Au nom d’Allah, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux”.
A’oudhoubillahi min ashaytanirrajim,
bismillahi arrahmaani arrahiim


Lors de l’inclinaison
4 – “Gloire et pureté à mon Seigneur le Très grand. (trois fois de suite au moins)”
Subhâna rabbiya-l-azîm

5 – “Ô Seigneur ! C’est pour Toi que je m’incline, c’est en Toi que j’ai cru et à Toi que je me suis entièrement soumis. Mon ouïe, ma vue, mon cerveau, mes os et mes nerfs et tout ce sur quoi mes pieds reposent, sont humbles devant Toi.”
Allâhumma laka rakatu, wa bika âmantu, wa laka ‘aslamtu. Khashaa laka samî, wa basarî, wa mukhkhî, wa azmî, wa assabî wa mâ staqalla bihi qadamî.

En se redressant de l’inclinaison
6: “Allah écoute bien celui qui Le loue”.
Sami’Allahou liman hamida

7- “Ô Seigneur ! A Toi la louange, une louange abondante, pure et bénie.”
Rabbanâ wa laka-l-hamdu, hamdan kathîran, tayyiban, mubârakan fîhi.

8 – “Plein les cieux et plein la terre et ce qu’il y a entre les deux. Et plein de tout ce que Tu voudras au-delà de cela. Tu es digne d’éloges et de grandeur, c’est la parole la plus véridique que le serviteur puisse dire et nous sommes tous Tes serviteurs. Nul ne peut retenir ce qu Tu as donné et nul ne peut donner ce que Tu as retenu. Le fortuné ne trouvera dans sa fortune aucune protection efficace contre Toi.”
Mil’a s-samâwâti wa mil’a-l-ardi wa mâ baynahumâ, wa mil’a mâ shi’ta min shay’in badu.
Ahlu th-thanâ’i wa-l-majdi. Ahaqqu mâ qâla-l-abdu, wa kullunâ laka abdun.
Allâhumma lâ mânica li-mâ atyta, wa lâ mutiya limâ manata, wa lâ yanfau dhâ-l-jaddi minka-m-jaddu.

Pendant la prosternation
9 – “Gloire et pureté à mon Seigneur le Très-Haut. [trois fois de suite au moins]”
Subhâna rabbiya-l-alâ.

10 – “Ô Seigneur ! Pardonne-moi tous mes péchés, les plus bénins comme les plus graves, les premiers comme les derniers, ceux commis en public cet ceux commis en secret.”
Allâhumma ghfir lî dhanbî kullahu, diqqahu wa jillahu, wa awwalahu wa âkhirahu, wa alâniyyatahu wa sirrahu.

Entre les 2 prosternations
11 – “Ô Seigneur ! Pardonne-moi. Ô Seigneur ! Pardonne-moi.”
Rabbi ghfir lî ! Rabbi ghfir lî !

12 – “Ô Seigneur ! Pardonne-moi, accorde-moi Ta miséricorde, guide-moi, panse mes blessures, assure-moi le salut, procure-moi ma subsistance et élève-moi.”
Allâhumma ghfir lî, wa rhamnî, wa hdinî, wa jburnî, wa âfinî, wa rzuqnî, wa rfanî.

Après le tachahoud final et avant les salutations
13 – “Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l’Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l’Antéchrist.”
Allâhumma innî aûdhu bika min adhâbi-l-qabri, wa min adhâbi jahannama, wa min fitnati-l-mahyâ wa-l-mamâti, wa min sharri fitnati-l-masîhi d-dajjâl.


Apres la prière
14 – “Je demande pardon à Allah [trois fois]. Ô Seigneur ! Tu es la Paix et la paix vient de Toi. Béni sois-Tu, ô Digne de glorification et de munificence.”
Astaghfiru l-lâha (3 fois).
Allâhumma anta s-salâmu wa minka s-salâmu, tabârakta yâ dhâ-l-jalâli wa-l-ikrâm.

15 – “Gloire à Allah et la Louange est à Allah et Allah est le Plus Grand [trente-trois fois]. Il n’y a d’autre divinité qu’Allah l’Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange et Il est capable de toute chose.”
Subhâna l-lâhi, wa-l-hamdu li-l-lâhi, wa l-lâhu akbar (33 fois).
Lâ ilâha illâ l-lâhu, wahdahu lâ sharîka lahu, lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu wa huwa alâ kulli shay’in qadîr.

Puis réciter “Le verset du Trône” (1 fois) et les 3 sourates protectrices An-nas, Al-falaq et Al-Ikhlas (3 fois)

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer