Le Jeûne (Ramadan)

Question/Réponse sur le Jeûne Partie 6/6


Règles concernant l’expiation du jeûne manqué et le jeûne des six jours du mois de Chawal


Question n°53 : Certaines personnes attendent l’arrivée du Ramadan suivant alors qu’ils n’ont pas encore rattrapé les jours manqués du Ramadan précédent. Que doivent-ils faire dans ce cas ?
Question n°54 : Celui qui doit rattraper des jours manqués de Ramadan, doit-il les jeûner successivement ?
Question n°55 : Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il accomplir un jeûne surérogatoire avant de rattraper les jours de jeûne obligatoire qu’il a manqués ?
Question n°56 : Est-ce qu’il est permis au mari de la femme qui rattrape des jours manqués du Ramadan d’avoir des rapports intimes avec elle sachant qu’elle a jeûné avec sa permission ? Et s’ils ont des rapports doivent-ils s’acquitter de l’expiation ?
Question n°57 : Quel le jugement du malade qui ne se rétablit pas avant l’arrivée du Ramadan suivant et qui n’a pas rattrapé son jeûne manqué et meurt après Ramadan. Doit-on rattraper son jeûne ou nourrir des pauvres en expiation pour lui?
Question n°58 : Est-ce que la succession du jeûne des six jours de Chawal est une condition ? Et est-ce que celui qui a pour habitude de les jeûner tous les ans et qui n’a pas pu le faire une année doit-il les rattraper ?
Question n°59 : Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il jeûner les six jours de Chawal ou doit-il d’abord rattraper les jours de jeûne qu’il a manqués ?



Question n°53 : Certaines personnes attendent l’arrivée du Ramadan suivant alors qu’ils n’ont pas encore rattrapé les jours manqués du Ramadan précédent. Que doivent-ils faire dans ce cas ?

Réponse : Celui qui agit ainsi doit se repentir à Allah de cet acte car il n’est pas permis à celui qui doit des jours de Ramadan d’en retarder le rattrapage jusqu’au Ramadan suivant sans excuse valable et ce à cause de la parole de
‘A’ishah (ra):
« Il m’arrivait d’avoir des dettes de jeûne du Ramadan, et je ne pouvais les acquitter qu’au mois de Cha’ban »

Ceci prouve qu’on ne peut retarder le rattrapage du jeune manque au-delà du mois de Ramadan suivant.
Celui qui agit ainsi devrait se repentir à Allah et rattraper les jours qu’il doit après le mois de Ramadan.


Question n°54 : Celui qui doit rattraper des jours manqués de Ramadan, doit-il les jeûner successivement ?

Réponse : Il est permis à celui qui doit rattraper des jours de jeune du mois de Ramadan de les jeûner séparément ou de manière successive.
Il lui est également permis de retarder ce rattrapage jusqu’au moment qu’il souhaite à condition que ce soit avant le Ramadan suivant.


Question n°55 : Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il accomplir un jeûne surérogatoire avant de rattraper les jours de jeûne obligatoire qu’il a manqués ?

Réponse : Il est permis à celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan d’accomplir un jeune surérogatoire, par exemple le jeune du jour de ‘Arafa, le jour de ‘Ashura’ et autres jeunes confirmés par la Sunna, car tant qu’il a un délai suffisamment large pour qu’il puisse rattraper les jours de jeune obligatoire qu’il a manqués avant le Ramadan suivant, il peut se permettre de retarder.

Nous attirons tout de meme l’attention sur le fait qu’il est meilleur de d’abord rattraper ce qu’il doit car le rattrapage est une obligation et passe donc avant le (jeune) surérogatoire et le (jeune obligatoire) est meilleur que le surérogatoire.


Question n°56 : Est-ce qu’il est permis au mari de la femme qui rattrape des jours manqués du Ramadan d’avoir des rapports intimes avec elle sachant qu’elle a jeûné avec sa permission ? Et s’ils ont des rapports doivent-ils s’acquitter de l’expiation ?

Réponse : Si la femme rattrape des jours manqués du Ramadan, il n’est pas permis à son mari d’avoir un rapport avec elle et s’il le fait, il commet un péché car elle est en jeune obligatoire mais ni lui ni elle ne doit d’expiation car son jeune est un jeune de rattrapage et l’expiation n’est obligatoire que concernant le jeune du mois de Ramadan.


Question n°57 : Quel le jugement du malade qui ne se rétablit pas avant l’arrivée du Ramadan suivant et qui n’a pas rattrapé son jeûne manqué et meurt après Ramadan. Doit-on rattraper son jeûne ou nourrir des pauvres en expiation pour lui?

Réponse : Si le musulman meurt suite à sa maladie après la fin du mois de Ramadan, alors il ne doit pas de rattrapage du jeune ni d’expiation car il est légalement excusé.

Et il en est de meme pour le voyageur s’il meurt pendant son voyage où juste après son arrivée a destination, il ne doit pas de rattrapage du jeune ni d’expiation car fait partie des personnes excusées légalement.


Question n°58 : Est-ce que la succession du jeûne des six jours de Chawal est une condition ? Et est-ce que celui qui a pour habitude de les jeûner tous les ans et qui n’a pas pu le faire une année doit-il les rattraper ?

Réponse : Le jeune des six jours du mois de Chawal est une Sunna authentique rapporté du messager d’Allah comme cité dans le hadith :
« Celui qui jeûne le mois de Ramadan et les fait suivre de six jours du mois de Chawal c’est comme s’il avait jeûné toute l’année. »
(Rapporte par Muslim)

Il est permis de jeuner ces six jours successivement ou séparément.

Il n’est pas obligatoire pour celui qui a l’habitude de les jeûner de les accomplir tous les ans. Il a le choix, s’il veut il jeune dans l’espoir de la récompense d’Allah et s’il le souhaite il les délaisse. Le choix dans ce domaine est large et celui qui délaisse ce jeune n’est pas fautif que ce soit à cause d’une excuse légale ou non.
Ainsi, celui qui délaisse le jeune des six jours de Chawal ne doit pas les rattraper après cela car ce jeune est surérogatoire et non obligatoire.


Question n°59 : Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il jeûner les six jours de Chawal ou doit-il d’abord rattraper les jours de jeûne qu’il a manqués ?

Réponse : Celui qui a des jours de jeune (obligatoire) à rattraper et souhaite jeûner les six jours de Chawal doit obligatoirement rattraper les jours de jeune qu’il doit du mois de Ramadan, en premier puis jeûner les six jours de Chawal.
Le Prophète (saw) a dit:
« Celui qui jeûne le mois de Ramadan et y ajoute six jours du mois de Chawal c’est comme s’il avait jeûné tout le temps [Ad-Dahr]. »
[Ad-Dahr] signifiant: l’année.
Et on ne peut dire de celui qui doit rattraper des jours de jeune du mois de Ramadan qu’il a jeûné « le mois de Ramadan »

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer