Rappels Islamiques

Les Mois Sacrés


Le Prophète (saw), lors de son dernier pèlerinage, trois mois avant sa mort a dit :
« Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre : l’année compte douze mois dont quatre mois sacrés ; les trois se succèdent et ont pour nom Dhoul-Qi’ada, Dhoul-Hijja et Mouharram et le quatrième Rajab qui est intercalé entre Joumâda et Cha’baane »
(Rapporté par Boukhâri et Muslim)

Allah crée ce qu’Il veut et choisit parmi Ses créatures les élus que Lui seul veut. Dans Sa sagesse infinie, Il a donné à certains mois plus de mérites qu’à d’autres. C’est ainsi qu’Il a choisi les mois sacrés et les a caractérisés par des vertus et des privilèges considérables.

Allah dit :
« Ils t’interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. Dis : « Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d’Allah est de faire obstacle au sentier d’Allah, d’être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d’expulser de là ses habitants … »
(Coran 2 Verset 217)

Alla dit :
« Le nombre de mois auprès d’Allah, est douze (mois), dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. (Durant) ces mois, ne faites pas tort à vous-mêmes… »
(Coran 9 Verset 36)

Ibn Kathir (ra) a dit dans son exégèse à propos de :
« Ne faites pas de tort à vous-mêmes » C’est-à-dire durant ces mois sacrés, car se faire du tort à soi-même est plus considérable et plus grave durant ces mois que durant les autres, tout comme les péchés dans l’enceinte de La Mecque sont plus graves.

Allah dit :
« … Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux »
(Coran 22 Verset 25). 

Nous devrions savoir que la récompense de chaque acte de bien que nous sommes capables d’accomplir sera multipliée, tout comme les mauvaises actions seront aggravées.

Ce qu’il faut retenir, c’est le Coran et la Sunna ont confirmé le caractère sacré de ces quatre mois comme le démontrent le verset et le hadith susmentionnés ; toutefois, le mois de Rajab est particulièrement le théâtre de beaucoup d’innovations regrettable en matière de religion, comme par exemple, le sacrifice d’une bête, la célébration d’une fête, la prière de Rajab, le jeûne d’un certain nombre de jours particuliers au cours de Rajab, verser la Zakat durant le mois de Rajab, la ‘Umra de Rajab. Toutes ces innovations sont à proscrire car aucun des compagnons (ra), ni aucun hadith authentique ne les relates.


Dhoul Qi’ada

Sachez que le mois de Dhoul Qi’ada est le premier mois sacré invoqué dans le livre Saint.
Ce mois-ci il est recommandé de jeûner les jours blancs, vérifiez la lune dans votre localité afin de vous assurer de leur date exacte chez vous. La récompense du jeûne de ces jours durant le Mois de Dhoul Qi’ada sera multipliée. Les  » Jours Blancs  » sont les jours qui suivent les nuits de pleine lune, à savoir les 13, 14 et 15 de chaque mois lunaire.
Le Prophète d’Allah (saw) exhorta ses Compagnons à jeûner trois jours de chaque mois et de jeûner ces jours en particulier.
Dhoul Qi’ada fut sacré aussi puisque c’est la période au cours de laquelle les pèlerins se rendent à la Mecque.

D’après Abou Said Al Khoudrî (ra), le Prophète (saw) a dit :
« Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance de 70 ans »
(Rapporté par Boukhâri et Muslim)


Dhoul Hijja

Le 9éme jour du mois sacré Dhoul Hijja : c’est le jour de la station de ‘Arafâ l’un des piliers le plus important du grand pèlerinage : il est très méritoire de jeûner ce jour (pour les non pèlerins).

Le Prophète (saw) a dit :
« Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashura expie les péchés commis pendant l’année précédente. »
(Rapporté par Muslim)

D’après Ibn ‘Abbâs : quand le Prophète (saw) jeûna le jour de ‘Achoura et recommanda de le jeûner, on lui dit:
« Ô messager d’Allah, c’est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens ».

Il dit (saw) alors :
« Si je suis encore vivant l’année prochaine, et si Allah le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Muharram » (Mais notre bien aimé prophète décéda avant).
(Rapporté par Muslim)

Le Prophète (saw) a dit à propos des dix premiers jours de Dhul-Hijja :
« Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd dans le sentier d’Allah? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (c’est-à-dire qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). »
(Rapporté par Boukhâri)

Le 10éme jour du mois sacré Dhul-Hijja : correspond à ‘Aïd-el-Adhâ (la fête du sacrifice) : Cette grande fête est célébrée dans tout le monde musulman et indique la fin du pèlerinage à la Mecque; on sacrifie une bête (un mouton, un caprin, un bovin ou un camélidé) et on donne de la viande aux pauvres.

Il est recommandé pendant ce jour de fête et les deux jours qui le suivent de multiplier les invocations et invoquer la gloire et la louange du Seigneur… Les dix premiers jours du mois sacré de Dhul-Hijja sont bénis et il convient de faire pendant ces jours plus d’actes méritoires et d’invocations.


Ce qu’il faut retenir :

Allah a juré par ces jours pour nous montrer leur grande valeur.
Ce sont les jours les plus importants pour Allah et ceux où les œuvres sont les plus aimés de Lui.
C’est durant ces jours qu’on retrouve : le jour de ‘Arafa, le jour de l’Aïd, l’accomplissement du pèlerinage.
C’est le jour lors duquel Allah rendit la religion complète.


Muharram

Le Prophète (saw) a dit que le jeûne effectué pendant Muharram est le meilleur, après celui de ramadan. A ce propos, Abou Hurayrah (ra) a dit :
« Le Messager d’Allah (saw) a dit : « le meilleur jeûne après celui du ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah Muharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit »
(Rapporté par Muslim)

Le 1er du mois sacré de Muharram : correspond au nouvel an islamique/ 1er jour de l’Hégire : le nouvel an islamique célèbre le départ (l’émigration) de Muhammad (saw) de la Mecque pour Médine, en 622.

Comme son nom l’indique, le jour d’‘Achoura ‘ (Achoura en arabe est une des formes du chiffre 10) correspond au 10ème jour du mois de Muharram, le 1er mois du calendrier islamique.

Ce 10éme jour du mois sacré de Muharram évoque plusieurs événements historiques (entre autre c’est le jour où Noûh (Noé) (as) fut sauvé avec les croyants du déluge, et c’est le jour où Allah donna la victoire à Moïse (as) et aux fils d’Israël sur Pharaon et ses hommes…. C’est un jour où le jeûne est méritoire. Il est très apprécié et préférable de se montrer généreux envers les gens de sa maison ce jour-là. Il est méritoire aussi de jeûner le 9 Muharram (de le jeûner en plus du 10 Muharram pour se distinguer des juifs et des chrétiens).

Les 10 premiers jours de ce mois Muharram sont sacré, les jours où les actes sont les plus récompensés, Allah a même juré dans le Coran (sourate Al-fajr) par ces 10 jours. Ibn ‘Abbâs rapporte :
« Le Prophète (saw) a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (càd. Qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). »
(Rapporté par Boukhâri)


Rajab

Le mois de Rajab, septième mois du calendrier musulman, est plein de bienfaits. Il est de notre devoir d’exceller dans notre comportement durant ce mois, en multipliant les bonnes œuvres et en nous préservant de toutes formes de péchés. Puisque, comme nous l’avons souligné précédemment, en période de ces mois sacrés les bonnes actions autant que les mauvaises comptent double.

Allah a élu certaines de ses créatures pour leurs procurer plus de sacralité, parmi les anges et les hommes, son choix se porta en faveur des messagers, de la terre il a préféré les lieux de cultes. Des mois de l’année, les quatre mois sacrés sont au-dessus de tous. Alors, sanctifiez ce qu’Allah a purement choisi.

Donc, Il convient au musulman de faire pendant ces mois le maximum d’actes méritoires et d’invocations en s’éloigner autant que possible les actes blâmables

Puisse Allah nous donner la force d’être à la hauteur de sa satisfaction et de sanctifier ce qu’il nous a enjoint de sanctifier.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer