Hadiths

La responsabilité dépend de la capacité

Commentaire de Sheikh Al-‘Uthaymîn


Louange à Allah, que la prière et le salut soient sur son prophète Mohamed sur sa famille et sur tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la résurrection.


Abû Hurayrah ‘abd Rahman ibn Sakhr (ra) a dit : J’ai entendu l’Envoyé d’Allah (saw) dire :

« Quand je vous interdis de faire quelque chose, évitez-le, et quand je vous ordonne de faire quelque chose, faites-le dans la mesure de vos possibilités. Ceux qui vous ont précédés sont tombé dans la perdition seulement par l’abondance de leurs questions et leurs oppositions à leurs prophetes »

(Hadith sahih, rapporté par al Boukhâri et Muslim)

Commentaire

Tout ce que le Prophète (saw) interdit doit être éviter, car s’abstenir de faire un acte interdit est plus facile que d’accomplir un acte ordonné par la religion.

A propos de l’ordre, le Prophète (saw) a dit : « Quand je vous ordonne de faire quelque chose, faites-le dans la mesure de vos possibilités ». La chose ordonné est en effet un acte qui peut être difficile à accomplir, c’est pour cela que le Prophète (saw) a mis la restriction suivante : « faites-la dans la mesure où cela vous est possible ».

Leçons tirées de ce Hadith

– L’obligation d’éviter ce que l’Envoyé d’Allah (saw) a interdit, et à fortiori ce qu’Allah a interdit, et cela tant qu’il n’y a pas d’argument qui prouve qu’il s’agit d’une interdiction qui rend la chose seulement détestable (karâha) (et non illicite). Il n’est pas toléré de faire une partie de ce qui est interdit, mais il faut l’éviter totalement, tant qu’il n’y a pas de nécessité qui permet de le commettre.

– L’obligation d’accomplir ce dont on est ordonné de faire et cela tant qu’il n’y a pas d’argument qui prouve que cet ordre exprime seulement la liberté de l’accomplissement de l’acte (auparavant ordonné) (istihbâb).

– Tout ce qui dépasse la capacité de l’homme ne lui est pas obligatoire.

– La facilité dans les enseignements de la religion islamique en n’imposant à l’homme que ce qu’il est capable de faire.

– Pour celui qui est dans l’incapacité d’accomplir un ordre, il lui suffit de faire ce qu’il peut de cet ordre, en effet, celui qui est dans l’incapacité de prier debout, priera assis, celui qui est dans l’incapacité de prier assis priera allongé sur le côté, celui qui peut effectuer l’inclinaison (rûku) qu’il fasse, s’il ne peut pas, il se contentera de l’indiquer par des signes. Il en va de même pour les autres adorations, l’homme accomplit ce qu’il est capable de faire.

– Il ne convient pas de poser trop de questions, car cela – surtout pendant la période de révélation – peut causer l’interdiction d’une chose qui n’était pas auparavant interdite, ou l’obligation d’une chose qui ne l’était pas, mais il se contente de poser la question sur ce dont il a besoin seulement.

– Poser trop de questions, émettre beaucoup d’hypothèses, diverger des Prophètes (saw) sont à l’origine de la perdition, les communautés qui nous ont précédées ont péri à cause de cela.


Et Dieu seul Sait….
Sur ce, Que la Paix de Dieu soit sur vous et vous accompagne partout où vous êtes.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer