La Prière (La Salat)Rappels Islamiques

La Prière Nocturne


Sommaire

Le mérite de veiller la nuit en prière
La prière nocturne dans le Coran
La prière nocturne dans la tradition
La Prière nocturne et ses Mérites : 2 Raisons
La prière nocturne dans la vie des anciens de la communauté
Les catégories de personnes dans la dévotion nocturne
Ce qui peut aider à la dévotion Nocturne


Le mérite de veiller la nuit en prière

Dieu le Très-Haut dit : 
« Ils dormaient peu, la nuit, et aux dernières heures de la nuit ils imploraient le pardon (d’Allah); »
(Coran 51 verset 17-18)

Et aussi : 
« Il s’arrachent de leurs lits pour invoquer leur seigneur, par crainte et espoir; et ils font largesse de ce leur Nous leur attribuons ».
(Coran 32 Verset 16)

‘Âïcha (ra) a dit :
« Le Prophète (saw) veillait tellement dans la nuit que la peau de ses pieds se fendilla. Je lui dis : « Pourquoi fais-tu cela? Ô Messager de Dieu! Alors que Dieu t’a effectivement absous de tous tes péchés passés et à venir ». Il dit : « Est-ce qu’il ne m’appartient pas de me comporter en homme reconnaissant? »

Le Prophète (saw) a dit :
« Le meilleur jeûne après le Ramadan est le mois d’Allah Muharram et la meilleure prière après la prière obligatoire est la prière nocturne »
(Rapporté par Muslim)

Selon ‘Ali (ra), le Prophète (saw) vint leur rendre visite la nuit, lui et Fatima (son épouse, la fille du Prophète). Il leur dit :
« Pourquoi donc ne priez-vous pas ? »

Salem, le fils de ‘Abdullâh Ibn ‘Omar (ra), rapporte que, d’après son père, le Messager d’Allah (saw) a dit :
« Quel homme bon que Abdullàh si du moins il priait une partie de la nuit ! » Salem dit : « Depuis cette remarque, ‘Abdullâh ne dormait plus que peu dans la nuit »

Selon ‘Abdullàh Ibn ‘Amr Ibn Al ‘As (ra), le Messager d’Allah (saw) a dit :
« Ô ‘Abdullàh! Ne sois pas comme untel qui veillait dans la nuit (en prière) puis a abandonné cette pratique » 

Ibn Mas’oùd (ra) rapporte :
« On a parlé au Prophète (saw) de quelqu’un qui s’était endormi une nuit jusqu’au matin ». Il dit : « Voilà un homme dont dans les oreilles, le Diable a uriné » 

Selon Abou Hourayra (ra), le Messager de Dieu (saw) a dit :
« Quand l’un de vous s’endort, le Diable fait trois nœuds derrière sa tête en disant sur chacun d’eux : « Que ta nuit soit longue! Dors! » S’il se réveille entre temps et évoque Dieu exalté, l’un de ces nœuds se délie. S’il fait ses ablutions, le deuxième nœud se délie. Et s’il prie, les trois nœuds se délient. Ainsi il se réveille plein d’énergie et l’haleine bien odorante; sinon son haleine sent mauvais et il est plein de paresse »

Selon Ibn « Ornas, le Prophète (saw) a dit :
« Quand vous priez la nuit faites vos unités de prière deux par deux. Dès que vous craignez l’arrivée de l’aube, clôturez par une seule unité de prière »

Selon lui encore, le Prophète (saw) priait la nuit en faisant des unités de prière deux par deux. Il clôturait le tout par une seule unité de prière.

Àïcha (ra) a dit :
« Le Messager de Dieu (saw) faisait onze unités de prière (de nuit). Il restait en prosternation le temps que met l’un de vous à réciter cinquante versets (environ un quart d’heure) avant de relever la tête. Il faisait deux unités de prière avant la prière du Fajr (l’aube). Puis il se couchait sur le côté droit jusqu’à ce que le Muezzin vînt l’appeler à la prière »
(Rapporté par Boukhâri)

Elle a dit aussi :

« Le Messager de Dieu (saw) ne faisait jamais, que ce fût au mois de Ramadhan ou autre, plus de onze unités de prière. Il en faisait ainsi quatre et tu ne peux pas savoir combien elles étaient belles et longues. Puis il en faisait quatre autres et tu ne peux pas savoir combien elles étaient belles et longues. Puis il faisait trois unités de prières ». Je lui dis une fois : « Ô Messager de Dieu! Tu t’endors avant d’avoir clôturé par une seule unité de prière? » Il dit:  « Ô Aïcha! Mes yeux s’endorment mais mon cœur ne dort pas »
Selon elle encore, Le Prophète (saw) s’endormait au début de la nuit pour se réveiller et prier à sa fin.

Ibn Mas’oùd (ra) a dit :
« J’ai prié une nuit avec le Prophète (saw). Il n’a pas cessé de rester debout jusqu’à ce que j’ai failli commettre une mauvaise action ». On lui dit : « Qu’as-tu failli faire? » Il dit : « J’ai failli m’asseoir et le laisser seul dans sa station debout »

Houdeyfa (ra) a dit :
« J’ai prié une nuit avec le Prophète (saw). Il débuta la lecture par le chapitre « La vache ». Je me suis dit : « II va sans doute se courber au verset cent ». Mais il poursuivit sa récitation et je me suis dit : « II va le lire en entier dans une unité de prière. Il poursuivit et je me suis dit : « II va se courber à sa fin ». Mais il enchaîna avec le chapitre « Les femmes » puis celui de « La famille de ‘Tmràn ». Il récitait pourtant en bien articulant tous les mots. Quand il passait par un verset contenant une glorification de Dieu, il Le glorifiait. Quand il passait par un verset contenant une invocation de Dieu, il L’invoquait. Quand le verset contenait une demande de la protection de Dieu contre le Diable, il la faisait. Puis il se courba et se mit à dire : « Gloire et pureté à mon Seigneur Le Très-Grand! » Sa position courbée était presque aussi longue que sa position debout. Puis il dit : « Que Dieu entende celui qui L’a loué! Notre Seigneur! A Toi la louange ». Puis il se redressa et resta aussi longtemps que lors de sa position courbée. Puis il se prosterna et dit : « Gloire et pureté à mon Seigneur Le Plus Haut! » Sa prosternation dura autant que sa station debout ».
(Rapporté par Muslim)

Selon Jàber, on demanda au Messager d’Allah (saw) quelle était la meilleure prière. Il dit :
« Celle où l’on prolonge la station debout ».
(Rapporté par Muslim)

Selon ‘Abdullàh Ibn ‘Amr Ibn Al ‘As (ra), le Messager d’Allah (saw) a dit :
« La meilleure prière pour Allah est celle de David et le meilleur jeûne pour Allah est celui de David. Il dormait la moitié de la nuit, en veillait le tiers à prier, puis dormait le sixième restant. Il jeûnait un jour et mangeait un jour »

Jàber a dit :
« J’ai entendu le Messager d’Allah (saw) dire : « II y a au cours de la nuit une heure spéciale. S’il arrive qu’un musulman y demande à Allah exalté une bonne chose concernant ce monde ou l’autre, Allah la lui donne aussitôt, et ce toutes les nuits ».
(Rapporté par Muslim)

Selon Abou Hurayrah (ra), le Prophète (saw) a dit :
« Quand l’un de vous a décidé de veiller en prière une partie de la nuit, qu’il commence par deux unités de prière légères »
(Rapporté par Muslim)

‘Aïcha (ra) a dit :
« Quand le Messager d’Allah (saw) voulait veiller en prière une partie de la nuit, il commençait par deux unités de prière légères »
(Rapporté par Muslim)

Elle a dit encore :
« Quand le Messager d’Allah (saw) ne pouvait pas veiller en prière à cause d’une maladie ou autre, il faisait pendant le jour suivant douze unités de prière »

Selon ‘Omar Ibn Al Khattâb (ra), le Messager d’Allah (saw) a dit :
« Celui qui s’est endormi sans avoir fait les œuvres surérogatoires (prière, ou lecture du Coran) qu’il faisait d’habitude ou une partie de ces œuvres et qui les fait entre les prières de l’aube et celle de midi, Allah les lui inscrit comme s’il les avait faites la nuit »
(Rapporté par Muslim)

Selon Abou Hurayrah (ra), le Messager d’Allah (saw) a dit :
« Qu’Allah donne Sa miséricorde à quiconque a veillé une partie de la nuit à prier et a réveillé sa femme (pour qu’elle en fasse autant). Si elle a refusé de se réveiller, il lui a jeté de l’eau au visage. Et qu’Allah donne Sa miséricorde à toute femme qui a veillé une partie de la nuit à prier et a réveillé son mari. S’il a refusé de se réveiller, elle lui a jeté de l’eau au visage »
(Rapporté par Muslim)

Selon Abou Hurayrah et Abou Sa’ïd (ra), le Messager de Dieu (saw) a dit :
« Lorsque quelqu’un réveille son épouse pendant la nuit, et font leur prière tous les deux ou font deux unités de prière ensemble, ils seront comptés parmi les invocateurs et les invocatrices »
(Rapporté par Abou Daoud)

Selon ‘Aïcha (ra), le Prophète (saw) a dit :
« Lorsque l’un de vous somnole en faisant sa prière, qu’il aille se coucher jusqu’à ce qu’il n’ait plus sommeil. Car s’il fait sa prière alors qu’il est somnolent, il pourrait se maudire dans ses invocations »

Selon Abou Hurayrah (ra), le Messager d’Allah (saw) a dit :
« Si l’un de vous fait sa prière pendant la nuit, et si le Coran lui échappe au point de ne plus savoir quoi dire, qu’il aille se coucher »
(Rapporté par Muslim).

La prière nocturne dans le Coran

Allah, puissant et majestueux, a cité les dévots qui s’emploient à prier la nuit, et Il dit :
« Et ils dormaient peu la nuit et aux dernières heures de la nuit, ils imploraient le pardon (d’Allah) »
(Coran 51 Verset 17-18).

Al Hassan dit :
« Ils ont enduré dans la nuit et on fait s’étaler la prière jusqu’aux dernières heures de la nuit, ensuite, ils s’assoient pour invoquer, faire preuve de soumission et implorer le pardon ».

Et le Très Haut de dire :
« Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, prenant garde à l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur… Dis : « Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? » seuls les doués d’intelligence se rappellent »
(Coran 39 Verset 9)

C’est-à-dire : sont-ils égaux ceux qui ont ces caractéristiques avec celui qui dort la nuit et néglige sa personne, n’ayant pas connaissance de la promesse de son Seigneur, ni même de sa menace.

Et Allah (saw) dit encore dans la description de ses serviteurs : 
« Qui passent les nuits prosternées et debout devant leur Seigneur »
(Coran 25 Verset 64)

Dans la description des hommes de vertu :
Dis : « Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l’agrément d’Allah » Et Allah est clairvoyant sur (ses) serviteurs, qui disent :

« O notre Seigneur, nous avons la foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du feu« . Ce sont, les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent (dans le sentier d’Allah) et ceux qui implorent pardon juste avant l’aube… »
(Coran 3 Verset 15-17).

La prière nocturne dans la tradition

Ô musulman(e), soumis à Allah ! le messager (saw) a éduqué ses compagnons sur la prière nocturne, il y a encouragé et il y a vivement incité. Il disait (saw) : « Je vous recommande la prière nocturne car elle est l’habitude des vertueux d’avant vous, (elle est) un rapprochement d’Allah le Très Haut, une expiation des mauvais actes, un empêchement contre le péché, un expulseur de la maladie hors du corps »
(Récit de Bilal, rapporté par Ahmad et At Tirmidhi et authentifié par Al Albani).

Et ce sont là d’immenses mérites que présente un tel acte de dévotion pour qui prend la peine de les méditer… il nous renseigne tout d’abord sur le fait que la dévotion nocturne a été la pratique de ceux qui méritent le qualificatif d’Hommes vertueux depuis la nuit des temps. C’est un bon moyen de se rapprocher d’Allah et cela devient évident lorsqu’on se remémore deux récits authentiques : le premier dans lequel le Prophète (saw) a dit :
« Le serviteur est le plus proche de son Seigneur, alors qu’il est prosterné ! » ce qui implique qu’il soit dans la prière… et le second récit dans lequel il dit : « Notre Seigneur descend au ciel le plus bas lorsqu’il ne reste qu’un tiers de la nuit et Il dit : Qui m’invoque? Je l’exauce! Qui me demande? Je lui réponds! Qui implore mon pardon? Je lui pardonne ».

Ainsi, celui qui se prosterne devant Allah dans les profondeurs de la nuit et plus exactement dans le dernier tiers de la nuit, ressent une proximité de son Seigneur sans pareil… ce précédant récit indique également que la dévotion nocturne constitue un moyen d’expier les fautes et cette idée est appuyée par cet autre récit :

Boukhâri rapporte de Ibn Massoud (ra) qu’un homme a embrassé une femme (qui lui était étrangère), il est venu au Prophète et l’en a informé. Allah a alors révélé
« Et accomplis la prière aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises » (Coran 11 Verset 114)
L’homme dit alors : « O message d’Allah ! Est-ce que cela est pour moi (en particulier) ? » il dit : « Pour toute ma communauté! ».

Le messager d’Allah (saw) dit :
« Ô les gens, répandez la salutation (de l’Islam), nourrissez les nécessiteux et respectez les liens de parenté et priez la nuit, alors que les gens sont endormis, vous entrerez au Paradis en paix. »
(Rapporté par Ahmad et At Tirmidhi et authentifié par Al Albani)

Le prophète (saw) disait :
« Il y a dans le paradis des chambres (ou demeures en étages) son extérieur est visible depuis l’intérieur et son intérieur est visible depuis l’extérieur » on dit : Pour qui est-elle, Ô messager d’Allah ? Il dit : « Pour celui qui prononce de bonnes paroles, qui distribue de la nourriture, et qui passe la nuit dressé (c’est-à-dire en prière) alors que les gens sont endormis »
(Rapporté par At-Tabarânî et Al Hakim et authentifié par Al Albani).

Et il disait (saw) :
« celui qui prie (la nuit) avec dix versets ne sera pas inscrit au nombre des insouciants, et celui qui se dresse (en dévotion) avec cent versets sera enregistré parmi les dévoués, et celui qui prie avec mille versets, il sera inscrit parmi les riches (ceux qui ont une grande richesse en guise de rétribution) » (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Al Albani).
Et il dit dans ce qui est rapporté par Muslim « la meilleure prière après la prière obligatoire est la prière nocturne »

Al Baïhaqi rapporte dans « Asunanoul koubra » avec une chaîne authentique de Abou Hurayrah (ra), que le messager d’Allah (saw) a dit :
« Allah déteste tout orgueilleux qui amasse les richesses et refuse d’en donner aux autres, qui vocifère dans les marchés, qui est tel un cadavre dans la nuit, tel un âne dans la journée, savant des affaires du bas monde, ignorant des affaires relatives à l’au-delà »

Et cette dévotion nocturne embellit l’individu et lui fournit une lumière sans pareille. On dit à Al Hassan :
« Qu’ont donc ceux qui prient la nuit à être les gens dotés des visages les plus beaux (et les plus radieux)? » il dit : « parce qu’ils se sont isolés avec le Tout Miséricordieux, alors Il les a revêtis d’une de ses lumières ».

La Prière nocturne et ses Mérites : 2 Raisons

1ère : Qu’il s’agit d’un acte secret, que les créatures ne peuvent voir. De ce fait, elle préserve de la duplicité. Celui qui prie la nuit peut aisément s’assurer du bienfondé de son intention et éviter toute forme d’ostentation (et elle est associée au jeune en cela, le jeune étant un acte secret et intérieur, que seul Allah est sensé connaître).

2ème : C’est un moyen pour vaincre l’ennemi d’Allah, car l’ennemi se sert des désirs comme instruments privilégiés. Or les désirs se renforcent au manger et au boire et au sommeil excessif… et tout cela est incompatible avec cette pratique de la prière de nuit. Ainsi, du moment que la terre des désirs est fertile, les démons fréquentent assidûment un tel pâturage, ce n’est qu’en renonçant aux désirs qu’on rendra leur accès des plus difficiles. Et là encore, le jeune est associé à la prière nocturne dans cette seconde raison, justifiant ses mérites. Car le jeûne n’est autre que le délaissement de la nourriture et de la boisson qui freine les désirs et rétrécit les veines. Et celui qui court dans les veines comme coule le sang, voit son passage rendu étroit et obstrué.

C’est pourquoi cette prière nocturne mérite une récompense inestimable et qui n’a pas été déterminée par Allah, Il dit :
« Ils s’arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et par espoir, et ils font largesse de ce que nous leur attribuons… » puis Il a cité la récompense « Aucun être ne sait ce qu’on a réservé pour eux comme jouissance pour les yeux, en récompense de ce qu’ils œuvraient ».
(Coran 32 Verset 17)

Et nous avons vécu jusqu’à voir de nos yeux une génération de musulmans qui négligent ces précieux instants de la nuit, soit en dormant profondément, soit en veillant, s’occupant à des futilités, passant des nuits blanches devant la télévision, écoutant de la musique, jouissant de l’interdit. A la question : qu’est-ce qui explique cette paresse et ce désintérêt pour la prière nocturne dans de nombreux foyers ? Nous répondons…

On dit à Ibn Mass’oud (ra) : Nous ne pouvons pas prier la nuit ! Il dit :
« Vos péchés vous en ont empêché (et vous ont réduits à l’impuissance) ».

Un homme dit à un vertueux :
« Je ne parviens pas à me lever la nuit pour prier, donne-moi un remède pour cela » il dit : « Ne lui désobéis pas dans la journée, Il te placera debout entre ses deux mains dans la nuit »

La dévotion nocturne du Prophète (saw) :
« Ô toi l’enveloppé (dans tes vêtements)! Lève-toi (pour prier), toute la nuit, excepté une petite partie; Sa moitié ou un peu moins, ou un peu plus. Et récite le Coran lentement et clairement. Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes). La prière pendant la nuit est plus efficace et plus propice pour la récitation. Tu as, dans la journée, à vaquer à de longues occupations. »
(Coran 73 Verset 1-7)

Dieu dit :
« Et de la nuit, consacre une partie (avant l’aube) pour des prières surérogatoires, afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. »
(Coran 17 Verset 79)

Et aussi, Allah dit enfin : 
« Et invoque le nom de ton Seigneur, matin et après-midi ; et prosterne-toi devant Lui une partie de la nuit ; et glorifie-le de longues (heures) pendant la nuit. »
(Coran 76 Verset 25-26)

Cela indique que l’action de grâce et le remerciement ne se font pas uniquement au moyen de la langue, mais plutôt avec le cœur, la langue et le corps. Le Prophète (saw) a réalisé l’asservissement à Allah et l’a servi de la façon la plus complète et la plus parfaite qui soit, avec ce que cela implique comme efforts qu’il fournissait (en dehors des actes d’adorations) pour propager le message de l’Islam, enseigner le dogme de l’unicité, combattre dans le sentier d’Allah, restituer leurs droits aux proches parents, aux enfants….

Il était comme Ibnou Rawàha le disait :
« Il y a parmi nous le messager d’Allah qui psalmodie son livre lorsque la lueur de l’aube se déchire (et s’extirpe de la nuit), il nous a montré la guidée après l’aveuglement, ainsi nos cœurs ont la certitude que ce qu’il dit se produira; il passe la nuit (en prière), son flanc se lève de son lit, alors que les couches (mœlleuses) alourdissent (le sommeil) des associateurs »

La prière nocturne dans la vie des anciens de la communauté

Al Hassan Al Bassri disait :
« Je ne trouve rien de plus fort dans l’adoration que la prière dans les profondeurs de la nuit »

Abou Outhmane An Nahdi disait :
« J’ai accueilli (et accordé l’hospitalité à) Abou Hurayrah (ra) sept jours durant, lui, sa femme et son serviteur se partageaient la nuit en trois. Celui-ci priait, puis il réveillait celui (ou celle) là. »

Les catégories de personnes dans la dévotion nocturne

Ibnoul Jaozzi a dit :
« Et saches que les prédécesseurs étaient de sept catégories vis-à-vis de la prière de nuit :
1re catégorie : ceux qui priaient toute la nuit durant et certains accomplissaient même la prière de l’aube avec l’ablution du ‘Isha.

2ème catégorie : ceux qui priaient la moitié de la nuit.

3ème catégorie : ceux qui priaient durant un tiers de la nuit

4ème catégorie : ceux qui priaient un sixième ou un cinquième de la nuit.

5ème catégorie : ceux qui ne faisaient pas de calculs de temps, qui priaient jusqu’à ce que le sommeil les saisisse et lorsqu’ils se réveillaient, ils reprenaient à nouveau la prière.

6ème catégorie : ceux qui accomplissaient quatre ou deux unités de prière.

7ème catégorie : ceux qui s’adonnaient à la prière surérogatoire entre les deux prières du Maghreb et du ‘Isha, ainsi que dans les derniers instants de la nuit… c’est-à-dire: aux deux extrémités de la nuit.

Ce qui peut aider à la dévotion Nocturne

Abou Hàmid Al Ghazali a cité des causes et des moyens apparents et d’autres cachés qui sont susceptibles de nous aider à prier la nuit :

1ere : Qu’il ne mange pas abondement, ni ne bois de trop car le sommeil le gagnerait et il serait lourd.

2ème : Qu’il ne s’épuise pas dans la journée à (des taches) qui ne présentent pas d’intérêt.

3ème : Qu’il ne délaisse pas la sieste dans la journée car elle facilite de se lever la nuit.

4ème : Qu’il ne commette pas de péchés dans la journée qui le priveraient de la dévotion nocturne.

Et quant aux moyens cachés, alors ils sont de quatre également :

1er : Que le cœur soit épargné et débarrassé de toute haine et toute rancune contre les musulmans, épuré de toute hérésie et de tout surplus et futilité du bas monde.

2ème : Une peur prépondérante qui ne quitte pas le cœur et une courte espérance (de vie).

3ème : Qu’il ait connaissance des mérites de la prière nocturne.

4ème : Et c’est le plus noble des éléments qui motivent l’amour d’Allah et la foi convaincue qu’il ne prononce pas un mot dans sa prière sans qu’il ne soit en train de converser avec Allah.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer