Hadiths

Faire assaut de bonnes actions

Commentaire de Sheikh Al-‘Uthaymîn


Louange à Allah, que la prière et le salut soient sur son prophète Mohamed sur sa famille et sur tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la résurrection.


D’après Abou Malik al Harith ibn ‘Asim al Asha’ri, l’Envoyé d’Allah (saw) a dit :

« La purification est la moitié de la foi. Dire : « Louange à Allah (Hamdoulillah), remplit la balance. Dire : « Gloire à la transcendance d’Allah, louange à Allah (Soubhana-Allah, Hamdoulillah) », remplit l’espace compris entre le ciel et la terre. La prière est lumière. L’aumône est une preuve. La patience est flamboiement. Le Coran est argument en ta faveur ou contre toi. Chaque homme part le matin pour faire commerce de son âme, la sauvant, ou la faisant périr »

(Hadith sahih, rapporté par Muslim, At-Tirmidhi, An-Nassaï, Ibn Maja, Ahmad dans son Musnad)

Commentaire

« La purification est la moitié de la foi » : La foi est en vérité un vidage et un remplissage. Quant au vidage, il s’agit de se purifier de l’associationnisme, car associer à Allah est une impureté, Allah a en effet dit :

« Les associateurs : ce n’est qu’être impur. Qu’ils n’approchent pas de la Mosquée sacrée après cette année-ci. »

(Coran 9 Verset 28)

C’est pour cela que la purification est la moitié de la foi. Certains ont dit qu’il s’agit des ablutions pour faire la prière, car la prière est foi et elle ne peut se faire qu’une fois précédée des ablutions, mais la première explication est la meilleure et la plus générale.

« Dire : « Louange à Allah », remplit la balance » : Décrire Allah comme étant le digne de louange et le digne de toutes les perfections s’agissant de Son essence et de Ses actes, remplit la balance des bonnes actions, car cela a une grande valeur auprès d’Allah, dans ce sens le Prophète (saw) a dit :

« Deux paroles légères sur la langue, lourdes sur la balance (des bonnes actions), aimables au Tout Miséricordieux : « Transcendance d’Allah, louange à Allah ! Transcendance à Allah le Grandiose » ».

(Unanimement accordé, rapporté par Al Boukhâri et Muslim)

 « Dire : « Gloire à la transcendance d’Allah, louange à Allah », remplit l’espace compris entre le ciel et la terre » : Cela en raison de sa grande importance, car dans ces deux évocations il y a exemption [ tanzih ] d’Allah de toute imperfection et affirmation de la perfection d’Allah.

En effet quand on dit : « Transcendance d’Allah », cela signifie qu’on L’exempt de toute imperfection, et quand on dit : « Louange à Allah », on Lui attribue toutes les qualités de perfection, c’est pour cela que ses deux paroles remplissent l’espace entre le ciel et la terre.

Puis il a dit : « La prière est lumière » : c’est une lumière dans le cœur, or quand s’illumine le cœur, le visage également s’illumine. La prière est aussi une lumière le Jour de la Résurrection, Le Très-Haut a en effet dit :

« Au jour où tu verras croyants et croyantes, leur lumière aller devant eux et sur leur droit »

(Coran 57 Verset 12)

Elle est aussi lumière dans le sens qu’elle est une guidance et une science.

« L’aumône est une preuve » : c’est une preuve de la sincérité de celui qui la donne et qui aime pour cela se rapprocher d’Allah, car les âmes aiment l’argent, et la chose aimée ne peut être dépensée que pour une chose plus aimée qu’elle.

Donc cet homme qui a donné l’aumône, a dépensé une chose aimée par lui pour l’ostentation de la récompense divine souhaitée, c’est en effet une preuve de l’authenticité de sa foi et de la force sa certitude (yaqin).

« La patience est flamboiement » : il s’agit de la patience dans ses trois sortes :

– La patience dans l’obéissance d’Allah
– La patience contre la désobéissance d’Allah
– La patience vis-à-vis des décrets d’Allah (maladies, catastrophes, etc.)

Le terme « flamboiement » [diyâ’] signifie une lumière accompagnée de chaleur, Allah le Très-Haut a en effet dit :

« C’est Lui qui a fait du soleil un flamboiement, de la lune une lumière »

(Coran 10 Verset 5)

Le soleil comporte la lumière et la chaleur. Il en va de même pour la patience, c’est une situation dure à supporter, celui en fait qui patiente souffre de sa situation comme il souffre de la chaleur et de la brûlure.

« Le Coran est argument en ta faveur ou contre toi » : Si tu le mets en pratique, il est argument en ta faveur, mais si tu t’en détournes, il devient un argument contre toi.

Puis le Prophète (saw) a indiqué que tous les gens quittent leur domicile le matin vers leurs occupations.

« Chaque homme part le matin pour faire commerce de son âme, la sauvant, ou la faisant périr » : Tous les gens quittent leur domicile le matin, travaillent péniblement et se fatiguent, il y en a ceux qui sont entrain d’affranchir leur âme, d’autres sont entrain de la périr, chacun selon ses œuvres. Celui en effet qui œuvre dans le sens de l’obéissance d’Allah – et se maintient avec persévérance sur la voie de Sa Charia, c’est qu’il est entrain d’affranchir son âme de la servitude à l’égard de Iblis et des passions, s’il fait le contraire c’est qu’il est entrain de la faire périr.

Leçons tirées de ce Hadith

– L’exhortation à la purification en montrant la place qu’elle occupe dans la religion.

– L’exhortation à la louange d’Allah et à la glorification de Sa Transcendance, que cela remplit la balance des bonnes actions et que ces deux évocations ensemble remplissent l’espace compris entre le ciel et la terre.

– L’exhortation à la prière, qu’elle est une lumière et qu’elle ouvre à l’homme la porte d’accès vers la science et la clairvoyance.

– L’exhortation à l’aumône et que c’est un signe qui prouve la véracité de la foi.

– L’exhortation à la patience, que c’est un flamboiement, il résulte de cette patience une douleur comme résulte de la chaleur une douleur.

– Le Coran est soit un argument en faveur de l’homme ou contre lui, il n’y a pas de position intermédiaire, c’est soit l’une soit l’autre.

Nous implorons Allah qu’il soit un argument en notre faveur et non contre nous.

– Tout être doit nécessairement œuvrer, le Prophète (saw) a en effet dit :

« Tout homme part le matin » et il est affirmé qu’il a dit : « Les noms les plus véridiques sont Harith (quêteur) et Hammâm (projetant) », car tout homme a une volonté et une activité.

– L’artisan peut soit libérer son âme soit la faire périr. S’il œuvre dans le sens de l’obéissance d’Allah et évite de Le désobéir, c’est qu’il affranchit son âme et la libère de l’asservissement à l’égard d’Iblis. S’il fait le contraire c’est qu’il la fait périr.

– La vraie liberté réside dans l’accomplissement des ordres d’Allah et non pas le fait de laisser son âme faire ce qu’elle désire.

– Tout homme qui se détourne de l’adoration d’Allah deviendra obligatoirement esclave et adorateur de Iblis.


Et Dieu seul Sait….
Sur ce, Que la Paix de Dieu soit sur vous et vous accompagne partout où vous êtes.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer